Vital ! Voici un film pas comme les autres avec l’une de mes stars préférées, Asano Tadanobu ! Est-ce que Vital mérite d’être vu ? Je vais tenter de vous convaincre.

Scénario de Vital

Tagaki (Asano Tadanobu) est victime d’un accident de voiture dans lequel une jeune femme perd la vie. Plongé dans un coma, il finît par se réveiller mais souffre d’amnésie.

Critique de Vital

Tout d’abord, Vital est un drame et un drame qui n’est pas à la portée de tous puisqu’il se déroule dans l’univers de la dissection. Certaines scènes peuvent être choquantes, et il faut ne pas tourner de l’œil aux premières visions de quelques gouttes de sang. Vital est donc la première collaboration entre Shinya Tsukamoto et Asano Tadanobu, un duo très attendu par les fans du genre.

En effet, Asano Tadanobu est parfait pour jouer dans un film de Tsukamoto, surtout que l’on sait que Shinya Tsukamoto est assez dur avec ses acteurs vu la teneur de la plupart de ses films comme Bullet Ballet ou encore Tokyo Fist.

Pourtant le scénario du film reste à prouver, car en effet il est très risqué de rentrer dans un film de ce genre, malgré les bons acteurs présents. De nombreuses critiques ont eu du mal à accepter ce film, pour ma part, j’ai trouvé qu’il avait de très bons cotés. Asano Tadanobu est parfait en étudiant amnésique dans le domaine de la dissection. Il joue un rôle de mutisme, d’un homme replié sur lui-même et très introverti, comme de nombreux rôles auxquels il a participé et c’est avec plaisir qu’on le retrouve ici.

Ce qui est dommage et que le film n’arrive pas à la tête des ses premières pièces maîtresses, telles que Bullet Ballet ou encore Tokyo Fist. Est-ce du au fait que Shinya Tsukamoto vieillisse quelque peu et que sa révolte interne et son cinéma viscérale perdent peu à peu la place qu’ils occupait au cœur de Shinya Tsukamoto ?

Car Tsukamoto à perdu quelque peu l’habitude de filmer correctement. En effet ses talents derrière la caméra semble avoir quelque peu diminuées depuis ses derniers films et ne sont plus à la hauteur de ses débuts. Néanmoins, Vital reste magnifique au point de vue des images. On se retrouve dans un décor assez glauque, mais dans lequel on évolue facilement, si l’on est quelque peu curieux du corps humain.

D’autre part, la relation sado-masochiste qu’entretient Asano Tadanobu et sa fiancée qu’il dissèque, ainsi que la nouvelle fille de son groupe de dissection reste assez de mauvais goût. L’étranglement mutuel pour arriver à toucher le plaisir suprême selon eux, ne me plaît vraiment qu’à moitié et je n’ai pas forcement compris tout l’intérêt d’avoir incorporé ces scènes.

Malheureusement, le scénario ne tient pas tout à fait la route. Plusieurs questions restent assez secrètes et sans réponses, mais pourtant Vital n’est pas un mauvais film, loin de là, mais il n’est pas aussi abouti que les premiers films du réalisateur.

Pour ma part, j’ai grandement apprécié ce film. Sûrement grâce à l’interprétation d’Asano Tadanobu, sans lequel, le film n’aurait à vrai dire que très peu d’intérêt. Il est dommage de voir Shinya Tsukamoto perdre peu à peu ses talent d’autrefois. Espérons qu’il s’agisse seulement d’une passade.

Informations sur Vital

2004 | Drame | Japon | Un film de Shinya Tsukamoto | Avec Asano Tadanobu, Kunimura Jun, Kino Hana, Riju Go, KiKi et Kishibe Ittoku

Vital
Vital 1
Vital 2
Vital 3
Vital 4
Résumé
Date de la critique
Titre du film
Vital de Shinya Tsukamoto
Note
31star1star1stargraygray