Voici Last Life in Universe, un de mes films, si ce n’est mon film préféré. Un voyage initiatique dans un roadtrip magique ! Voici la critique de Last Life in Universe.

Scénario de Last Life in Universe

Kenji, simple bibliothécaire d’origine japonaise, vivant à Bangkok, va perdre son frère qui parait appartenir à un monde bien différent du sien. Noï est une prostituée Thailandaise qui va perdre à son tour sa sœur, sous ses yeux.

Critique de Last Life un Universe

Last Life in Universe est pour moi, le film qui a révélé ma passion naissante pour le cinéma Thaïlandais. Injustement non récompensé au festival de Deauville 2004, Last Life in Universe nous montre la Thaïlande de demain. Avec Last life in Universe, Pen-Ek Ratanaruang affiche un style propre et rejoint les réalisateurs méconnus du grand public, qui ne sont pas assez valorisés à mon humble avis.

Last life in Universe, c’est une carte postale, un portrait de deux êtres totalement opposés, Asano Tadanobu d’un coté jouant le rôle d’un bibliothécaire japonais, fasciné par la mort et très maniaque sur le rangement et de l’autre coté, Sinitta Boonyasak, thaïlandaise, bordélique et pleine de vie. Un événement imprévu vont les rassembler, la mort de la sœur du personnage qu’interprète cette dernière. Pen-Ek Ratanaruang prend son temps pour percer peu à peu, la carapace de ces deux personnages, des êtres qui progressivement se libéreront de leurs contraintes quotidiennes, perdues dans une vieille maison de Thaïlande, dans une sorte d’univers temporellement absent, un monde presque imaginaire.

Le film est d’une beauté incroyable, laissant apparaître une tonalité bleue grisée dans l’appartement du jeune bibliothécaire, ranger de façon maniaque pour s’évaporer dans la maison Thaïlandaise de Sinitta colorée de toute part. L’ambiance est un mélange de cruauté et d’apaisement, le tout mené par une main de maître de la photographie, Christopher Doyle. Last Life in Universe, c’est également une ambiance sonore remarquable, une bande-son apaisante, marquée de temps en temps par les bruits de la vie quotidienne.

Une fois plongé dans l’univers du film, on ne décroche pas et on se laisse transporter par une sensation exquise de voyage, un envoûtement indescriptible, qui vous amène dans une Thaïlande aussi magnifique qu’incroyable. Loin l’idée de vouloir vous orienter sur l’opinion que vous pouvez vous faire du film, pour moi, The Last Life in Universe est un film incroyablement plaisant, une œuvre thaïlandaise soignée, une aventure hors du temps, qui transporte à travers des paysages saisissants, notre conscience. Je vous conseille très vivement ce film que je ne cesserai d’apprécier.

Informations sur Last Life un Universe

Thaïlande | 2003 | Drame/Romance | Durée : 112 mins | Un film de Pen-Ek Ratanaruang | Avec Asano Tadanobu, Boonyasak Sinitta, Matsushige Yutaka, Takeuchi Riki, Miike Takashi, Sato Sakichi, Poonyasak Cherman et Rattanawong Ampon

Last life in universe
Last life in Universe 1
Last life in universe 2
Last life in universe 3
Last Life in Universe 4
Last life in Universe 5
Last life in universe 6
Last life in universe 7
Résumé
Date de la critique
Titre du film
Last Life in Universe de Pen-Ek Ratanaruang
Note
51star1star1star1star1star