Guilty of Romance
Guilty of Romance
Guilty of Romance
Guilty of Romance
Guilty of Romance
Guilty of Romance
Guilty of Romance
Guilty of Romance

Guilty of Romance

2011 | Japon | 113 mins | Drame | Un film de Sion Sono | Avec Kakurazaka Megumi, Mizuno Miki, Togashi Makoto et Fukami Motoki

Scénario de Guilty of Romance

Un meurtre particulièrement horrible a été perpétué: le corps d’une femme a été mutilé et des morceaux de chair associés à un mannequin. L’inspectrice Yoshida est dépêchée sur les lieux du crime…

Critique de Guilty of Romance

Alors voici donc le dernier film du réalisateur Sion Sono ! Depuis un moment, je suis assez à l’affût de ses nouveaux métrages. Il faut dire que Love Exposure (que j’ai vu récemment) était vraiment énorme et Cold Fish, tout à fait convainquant et prenant. Alors quand j’ai su qu’un nouveau film était disponible, je n’ai pas attendu longtemps avant de m’y plonger. Il faut dire que le dernier grand film qui m’avait marqué avec ces trois là, était Suicide Club, pour lequel Bastian Meiresonne avait tout fait afin que celui-ci voit le jour en DVD coffret avec Suicide Club 0 chez Kubik Vidéo qui n’a malheureusement pas réussit à trouver son public, faute d’un marché frileux.

Aujourd’hui, on peut le dire Sion Sono est devenu la convoitise de nombreux, que ce soit les festivals, les éditeurs et même les spectateurs avec qui, çà ne sait pas toujours bien passé. Il faut dire qu’en France, celui-ci est encore peu représenté. Je pense à EXTE, un film d’horreur que j’avais pas mal apprécié mais encore Strange Circus, que je possède uniquement en version HK faute d’une sortie en France. Et que dire de Heya, que j’ai eu l’occasion de voir en DVD, que j’ai trouvé génial, mais qui n’est pas au goût de chacun pourtant.

Mais passons à Guilty of Romance, thriller dramatique très sombre, où le plaisir de la chair y est présenté sans retenu. Au programme, des actrices attirantes, montrées sans censure, une chose assez rare mine de rien, lorsque l’on connaît la censure massive qu’il existe au Japon au niveau de l’anatomie humaine. Guilty of Romance s’inscrit dans une trilogie où la vengeance et la haine sont de paires, avec les deux titres précédemment cités, Cold Fish et Love Exposure. Sion Sono n’oublie pas non plus d’y incorporer ses fameux décalage de style dans cette œuvre, ici, par des paroles crues dans des endroits publics (je pense aux paroles digne d’une prostituée connaissant bien le métier, en plein milieu du magasin où elle aguiche les passants pour goûter ses saucisses ou encore les éclats de ballons remplis de peinture rose au cours d’actes sexuels)

Il est à savoir qu’il existe deux versions de Guilty of Romance. Je n’ai eu l’occasion de voir que la version internationale (la plus courte) dans laquelle on nous présente la vie et le basculement de la vie d’une femme au foyer, qui s’ennuie à mourir. Peu à peu, on y voit sa lente chute vers le monde de la prostitution, amenée par une autre femme, ayant chuté depuis longtemps. En parallèle, une enquête policière est menée sur le corps d’une femme qui a été mutilé avec des morceaux de chair associés à un mannequin en plastique. Autant le dire, le cadre est posé et rapidement, on se sent assez mal à l’aise, avec la présence de personnages inquiétant aux comportements immoraux. L’héroïne de Guilty of Romance, femme d’un brillant auteur adulé par les femmes, va rapidement se retrouver humilié dans une société où l’apparence est de mise. Le cercle familiale et surtout la relation du couple est mise une fois de plus devant la scène, pour mieux gratter dans ses profondeurs.

Par contre, il est fort dommage de ne pas avoir donné plus de consistance à ses personnages qui parfois semble irréels. Il ne faut pas trop se poser de question et vivre le cinéma de Sion Sono. Ça a toujours marché ainsi avec lui, il faut juste savoir suivre sa longue et profonde chute. Personnellement, j’ai vraiment savouré ce titre, même si la fin me laisse pleins de questions sans réponses, Guilty of Romance c’est clairement, l’un de mes films préfères de 2011 et pourtant, il y en a eu des perles cette année.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
Guilty of Romance de Sion Sono
Note
51star1star1star1star1star