The Room
The Room
The Room
The Room
The Room
The Room
The Room
The Room

The Room

Aka : The room | 1992 | Experimental | 92 mins | Japon | Un film de Sion Sono | Avec Akaji Maro, Yoriko Dôguchi, Shirô Sano et Sayoko Takahashi

Scénario de The Room

Un tueur silencieux cherche un appartement. Un agent immobilier, timide et sans expression, le guide à travers divers appartement qu’elle trouve dans Tokyo mais aucun semble satisfaire la requête de l’homme mystérieux…

Critique de The Room

Le film que je vais tenter de vous présenter risque d’être inconnu pour vous. A vrai dire, je pense vraiment que très peu de gens ont eu l’occasion de voir ce film car il est d’une part très difficile à obtenir, mais également difficile à regarder. The Room de Sion Sono est un film que l’on pourrait assimiler à un film expérimental d’auteur, car il faut tout de même s’accrocher l’apprécier. Pour parler quelque peu du sujet du film, l’histoire tourne autour d’un homme ayant la cinquantaine passée, qui se présente dans un établissement pour y louer un appartement. Il demande à l’agent immobilier, de lui trouver un appartement répondant à des consignes très précises. Il ne doit pas être trop grand, à vrai dire, petit mais spacieux, avoir une fenêtre qui donne sur un paysage et non sur d’autres appartements, il doit être calme le soir, silencieux, bref un appartement pour y faire la fin de ses jours semblerait-il.

Tout au long de The Room, cet homme, qui se trouve être un ancien tueur à gage, visitera plusieurs appartements en compagnie de la timide et non-expressive agent immobilier, le guidant à travers chaque demeure qu’elle trouve à Tokyo. Malheureusement, aucune ne semble convenir à l’homme. L’agent immobilier, sans aucune émotion, emmènera le poétique tueur à gage jusqu’aux ruines d’un vieil appartement, dans l’espoir qu’il corresponde à ses exigences. Voilà qui résume bien l’histoire de ce film, si l’on peut qualifier ceci d’histoire. The Room est donc un film expérimental d’un réalisateur qui à l’habitude de nous pondre des films à part. Imaginez donc un peu nez à nez, avec une de ses œuvres d’essai et vous aurez une idée générale de ce titre. Dès les premières minutes, on sait que le film ne sera pas facile à suivre, car il demande une grande attention de la part du spectateur. Il faut vraiment réussir à rentrer dans cet univers silencieux où les images parlent plus que les mots.

Pour être franc, j’ai eu quelques difficultés à me plonger dans The Room, car dès le début, on assiste à un long plan séquence de 10 minutes, dans lequel il ne se passe rien, simplement le souffle du vent marin près d’un banc. Mais au fur et à mesure, l’ambiance du film a réussi à me happer et j’ai tout de même bien apprécié cette œuvre qui semble à part. Autant vous dire qu’il vous faudra une certaine patience et une grande attention pour un film tel que celui-ci. Bref, The Room est une œuvre à part, que seule les amateurs de Sion Sono apprécieront.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
The Room de Sion Sono
Note
31star1star1stargraygray