The War of Flower

The War of Flower Cover
Aka : Tazza : The High Rollers | Corée du Sud | 2006 | Drame | Durée : 139 mins | Un film de Choi Dong-Hun | Avec : Baek Yun-Shik, Jo Seung-Wu, Kim Hye-Su, Yu Hae-Jin, Baek Do-Bin, Kim Yun-Seok, Heo Yeong-Man, Kim Sang-Ho et Park Myeong-sin

Directeur artistique : Yang Hong-Sam | Auteur : Heo Yeong-Man | Monteur : Shin Min-Gyeong | Directeur photo : Choi Yeong-Hwan | Costumes : Jo Sang-Gyeong

Scénario : Un jeune ambitieux devient l’apprenti d’un grand joueur de « tajja » (jeu de cartes traditionnel coréen). Le talent et la malice de cet arnaqueur vont vite faire de lui un homme riche mais aussi une réputation pas toujours facile à porter…

Critique

Voici le second film de Choi Dong-Hun, après son film The Big Swindle en 2004, The War of Flower, un film sur le jeu de tajja, un jeu de cartes traditionnel coréen, qui à l’air de loin, pas si tentant que çà, mais qui au final offre un film plein de surprises.Je dois avouer que je n’avais pas été conquis par le réalisateur, lorsque j’avais vu The Big Swindle, un film assez proche d’un scénario à la Usual Suspects, sur lequel, je n’avais pas accroché, un film que je n’ai pas apprécié pour sa prétention.Pourtant, j’ai renouvelé l’expérience avec The War of Flower, film que Choi Dong-Hun réalise deux ans après sa première œuvre et cette fois-ci, j’ai été complètement emballé et je comprends mieux pourquoi le film à remporté un tel succès à sa sortie en Corée du Sud.

The War of Flower suit la vie de Goni, un jeune branleur qui joue au jeu de tajja au grand désespoir de ses parents.Un jour, où va perdre une très grosse somme qu’il à emprunté à sa sœur sans son consentement, et va comprendre que la partie avait été truquée.Il va partir à la recherche de celui qui lui à fait mordre la poussière durant la partie et va tomber nez à nez avec l’un des plus grands joueurs de Tajja, Mr Pyung Gyung-jang.Goni va alors tout tenter pour se faire accepter de ce vieil homme, afin d’apprendre les techniques de ce jeu, non pas les techniques traditionnelles, mais les techniques de triche.Il va alors suivre le vieil homme dans ses combines, jusqu’à rencontrer une femme du milieu, Madame Jung, qui va fortement le tenter, jusqu’à abandonner son mentor pour jouer pour elle.

The War of Flower possède un scénario en béton, teinté de Flashback permettant de placer l’histoire de façon très réussie dans un ordre chronologique, afin de comprendre comment et pourquoi Goni s’est-il retrouvé dans le jeu de tajja.Lors de ces parties, Goni rencontre un joueur particulier, avec lequel il va s’associer pour dépouiller les plus grands joueurs.Dans The War of Flower, Goni est interprété par Jo Seung-Wu, l’acteur qui se cache derrière H en 2002 ou encore La Pègre en 2004, et cette fois-ci, il interprète de façon très convaincante, le rôle principal, en donnant du cachet au personnage.

On apprécie également la présence de Baek Yun-Sik du film Save the Green Planet ou encore The President’s Last Bang, qui interprète également de façon marquante le maître Pyung Gyang-jang.Du côté de l’interprétation féminine, on notera la présence de Kim Hye-Su, qui interprète le rôle de Madame Jung, une femme sournoise et diablement sexy, qu’on a déjà pu apercevoir dans les films The Red Shoes ou Kick the Moon.The War of Flower joue beaucoup sur l’interprétation, et de ce coté là, même les petits rôles sont très corrects.Mais le film joue également de sa réalisation travaillée, notamment durant les parties de Tajja, avec des plans ressemblants eux-mêmes au jeu de cartes, et donne encore plus de profondeur au film.Choi Dong-Hun affiche ici ses talents d’un réalisateur sans tabou, capable de faire film une histoire, (d’ailleurs tiré d’un roman) qui offre un rythme très bien calibré, ne laissant aucun moment de répits aux spectateurs, qui restent à l’affut de la moindre tricherie de la part des joueurs de tajja.

Le scénario offre plusieurs rebondissements très agréables et possède malgré un coté comédie, une profondeur dramatique de qualité.On apprécie également, la présence d’une bande-son attractive qui se marie parfaitement a l’ambiance du film.The War of Flower ne laisse rien au hasard, tout comme les parties de Tajja, qui sont tout à fait réussies, et on s’étonne à tenter de deviner les tricheries de chacun.Du coté de la qualité de la photographie, on atteint un très bon niveau, il est vrai que de coté là, la Corée du Sud sait y faire.Mais contrairement à une grande majorité des œuvres coréennes, ici The War of Flower possède un véritable fond.
Pas étonnant qu’un second opus soit déjà prévu suite au succès du film.

En conclusion, The War of Flower est le film coréen à voir.Je ne souhaite pas dévoiler toutes les subtilités du scénario, ni tous les bons points du film, car le film perdrait de sa valeur.Du haut de ces 139 minutes, The War on Flower ne lâche pas le spectateur en cours de route.Un film que je conseille à tous les fans de cinéma asiatique, et à ceux déçus par le cinéma coréen, qui avec ce film, montre encore qu’elle est capable de mettre en scène un scénario assez original au profit des acteurs.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
The War of Flower de Choi Dong-Hun
Note
41star1star1star1stargray