The President’s Last Bang

The President's Last Bang Cover

Réalisé par : Im Sang-soo
Année : 2005
Pays : Corée
Durée : 102 mins
Genre : Historique/Politique

Interprété par

Han Seok-Kyu
Baek Yun-Shik
Kim Eung-Su
Song Jae Ho
Jeong Won-Jung
Im Sang-Soo
Seo Hee-Seung
Yun Yeo-jeong
Choi Dong-Hun
Kim Byeong-Ok
Kim Sang-Ho
Kim Min-Jin
Kim Jeong-Guk
Jo Eun-Ji
Kim Yuna
Bong Tae-gyu
Kwon Byeong-Kil
Jo Sang-Gon

Producteur : Kang Je-Gyu & Lee Eun
Compositeur : Kim Hong-Jib
Scénariste : Im Sang-Soo
Directeur artistique : Lee Min-Bok
Monteur : Jo Hyeon-Suk & Lee Eun-Su
Directeur photo : Kim Wu-Hyeong
Réalisateur assistant : Jeong Sang-Min

Scénario : Séoul 1979. Un dîner privé réunit pour une soirée le Président de la République et ses trois plus proches collaborateurs : son chef de sécurité, son secrétaire, et le directeur de la CIA coréenne, tous trois se disputant les faveurs du Président. Une chanteuse pop, starlette montante, et une autre jeune femme ont été conviées pour distraire ces messieurs… Pendant ce temps, le directeur de la CIA se prépare à assassiner le Président. Il quitte la pièce quelques instants afin d’instruire une dernière fois ses agents du déroulement des opérations.

Critique

Entre son film Une Femme Coréene en 2003 et Le Vieux Jardin en 2006, Im Sang-soo s’attaque à une adaptation cinématographique du jour de l’assassinat du général Park Jeong-Hee, le président de la Corée du Sud de l’époque, durant l’année 1979.

La sortie de ce film en Corée du Sud a attiré les foules et surtout les personnes âgées, curieuses de découvrir cet événement marquant de leur histoire, cette adaptation légère d’un événement lourd de l’histoire.

The President's Last Bang image 1

The President’s Last Bang montre une partie du complot qui fût mis en oeuvre pour assassiner le président, tout en décrivant la tension politique qu’il pouvait y avoir, autour du secret de la mort de ce dernier.

Il faut l’avouer, The President’s Last Bang est superbement filmé, Im Sang-Soo se focalise sur la nuit du drame, pour y créer une atmosphère très tendue entre les différents protagonistes qui est, je dois l’avouer, très prenante pour le spectateur.

Certes, le contexte politique du film n’est pas facile à cerner, et si on n’a pas une certaine base de connaissance de cet événement, on est assez vite largué par la vitesse des enchainements de situations qui se déroulent sous nos yeux, néanmoins, au bout de 20 à 25 minutes, on est réellement plongé dans le bain, qu’on connaisse le sujet ou pas.

The President's Last Bang image 2

L’intérêt du film, hormis le côté historique, c’est la vision personnelle du réalisateur dans l’attitude des personnages.

Car oui, les protagonistes semblent parfois être plus préoccupés de leur aspect que par les enjeux qui se déroulent sous leurs yeux, plus désireux de manier la belle verve, loin du stéréotype du tueur professionnel.
Au final, des figures qui semblent appartenir à une autre époque, à une autre situation, à un univers bien plus cool et décontracté que la situation qu’ils vivent, une ré-écriture des comportements humains de cette période qui confère au film, une identité particulièrement appréciable pour les spectateurs.

The President's Last Bang image 3

Im Sang-soo semble vouloir filmer l’action à distance, comme pour prendre du recul face à la situation qu’il dévoile, usant d’élégants travellings latéraux avec plusieurs panoramas, notamment lors des scènes de meurtres.

Mais comme dit précédemment, c’est surtout dans ses personnages que le réalisateur prend un certain recul avec la situation, avec une interprétation plutôt exemplaire, Baek Yun-sik et Han Seok-Kyu sont tout à fait convaincant, ainsi que les deux jeunes femmes du film, Joe Eun-Ji et Kim Yuna et son interprétation musicale, donnent de réels bons points à The President’s Last Bang.

The President's Last Bang image 4

Au final, Im Sang-Soo arrive à marier l’humour sur une situation historiquement délicate, entre documentaire et fiction, ce mélange donne une vision très personnelle de cet événement qui marqua à jamais l’histoire de la Corée du Sud.

Im Sang-Soo montre qu’il est capable de réaliser une œuvre atypique et très sérieuse, malgré les polémiques qu’il a pu soulever lors de la sortie de son œuvre dans les salles de cinéma coréennes.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
The President's Last Bang de Im Sang-Soo
Note
41star1star1star1stargray