Save the Green Planet ! Avec un titre comme ça, on peut s’attendre à un film sur l’écologie ! Mais pensez-vous que ça sera le cas ? Découvrez ma critique de Save the Green Planet !

Scénario de Save the Green Planet

Un passionné d’extra-terrestre (Shin Ha-Gyun) fait des recherches depuis plusieurs mois , et enlève un grand patron d’entreprise , croyant que celui-ci est un extra-terrestre venu envahir la terre , le jour de l’éclipse de Lune.

Critique de Save the Green Planet

À priori, on peut s’attendre donc à une comédie dans la plus pure tradition.Ce qui est le cas, pendant les 30 premières minutes du film… Mais au fur et à mesure, le genre de ce dernier changera d’état, passant du drame, au fantastique, au thriller, etc…

Save the Green Planet n’as vraiment pas marché en Corée du Sud, pourtant il est le film préféré de Park Chan Wook de 2003. Et pourquoi vous dirais-je ceci ? Parce que tout simplement, il existe quelques similitudes entre le film de Jang Jun Hwan et celui de Park Chan-Wook. D’une part, Shin Ha-Gyun à participé à Sympathy for Mr. Vengeance et à Save the green planet. Cet acteur est tout simplement incroyable et je comprends maintenant pourquoi tant de monde l’adule.

Il est vrai que ses performances sont incroyables. J’étais déjà bluffé par son jeu d’acteur dans Sympathy for Mr vengeance, mais au vu de celui abordé dans Save the green planet, je n’avais encore rien vu.

D’autre part, les 2 films se rejoignent de par leur idée de base du scénario. En effet, comme dans Sympathy for Mr vengeance, le scénario de début de Save the green Planet s’appuie sur l’enlèvement d’une personne et à sa séquestration. Différente dans celle de Sympathy for Mr vengeance, celle-ci est beaucoup plus violente. Là où Park Chan-Wook tente de pousser à l’extrême le coté noir, mais en même temps dédramatise par des effets comiques très poussés, les ruptures de ton chez Jang Jun Hwan sont beaucoup plus brutales et naturelles. Le film change de genre plus d’une fois, ce qui peut plaire à nombre de spectateurs. Mais ce film est surtout une satire. On peut penser que les supplices infligés à Kang Man Sik, le grand patron d’entreprise, kidnappé, afin de connaitre ses motivations de destruction de la planète terre par le héros du film persuadé que celui-ci en fait partie.

Mais il démystifie ce héros en le renvoyant à ses instincts primaires de destruction, de violence et de soif de sang. Aucun personnage du film n’est vraiment ridiculisé ou diabolisé. Save the green planet évite un cynisme nourri par l’humour pastiche, ne plonge pas dans les propos simplistes ou même dans la philosophie de comptoir. Ce film révèle pour ma part, le talent de Jang Jun Hwan. Je ne peux vous en dire plus sur le scénario sans risquer de faire perdre de l’intérêt à Save The Green Planet. Durant plus de 2 heures, je ne me suis jamais ennuyé et j’ai vraiment passé un agréable moment, malgré quelques petits défauts. Pour un film coréen, je dois dire que j’ai été surpris, et je vous conseille Save The Green Planet.

Informations sur Save the Green Planet

2003 | Drame/Comédie | Corée du Sud | Un film de Jang Jun Hwan | Avec Baek Yun-Sik, Shin Ha-Gyun, Hwang Jeong-Min, Lee Joo-Hyun, Kim Loi-Ha, Ki Joo-Bong, Kim ki-Cheon et Jeon Heon-Tae

Save the green planet
Save the green planet 1
Save the green planet 2
Save the green planet 3
Résumé
Date de la critique
Titre du film
Save The Green Planet de Jang Jun Hwan
Note
41star1star1star1stargray