The Host, c’est l’un des films ayant fait connaître le cinéma coréen au grand public ! Film catastrophe, Bong Joon-Ho revient avec un film de monstre pas comme les autres ! Voici ma critique du film The Host !

Critique de The Host

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas regardé un film qui en met autant plein à la vue de façon spectaculaire. Bong Joon-Ho à réussi ici, une vraie œuvre d’art bourrée d’idées et de genres différents permettant à son film de sortir du lot. Avec The Host, on se retrouve dans un scénario passant par la comédie, au survival-horror, au suspense des polars noirs, au drame, jusqu’à une pointe de science-fiction pour terminer par une critique sociale.

Un scénario classique

L’ensemble est magnifiquement encastré dans un scénario assez classique en apparence. On retrouve dans le film plusieurs indices concernant l’occupation américaine et les expériences chimiques qui y étaient menées. The Host n’est pas un film purement de monstre et c’est ce côté là du film qui fait toute sa force.

Des acteurs de haut vol

On retrouve donc Song Kang-Ho (acteur du film Memories of Murder) vivant dans une certaine pauvreté. Les personnages principaux de The Host n’ont guère le profil du Héro, mais sont plutôt des antihéros. On se retrouve alors dans une famille composée de Hie-Bong, un vieil homme naïf et utopique, Kand-Du, le père de famille occupé à dormir durant les journées, Nam-Il, un alcoolique et Nam-Ju, une championne du tir à l’arc.

Un mélange des genres réussi

The Host est très bien mené puisqu’on passe de genre en genre de façon de quasi parfaite. Au début du film, pendant les 20 premières minutes, on se retrouve dans une partie comique, tout en passant juste après par des scènes de terreurs sorties de nulle part, mais admirablement menées.

On peut passer d’un moment comique à un moment tragique rien que par l’arrêt d’une musique ou le changement de celle-ci, par des effets d’opposition. La première grosse scène amène la partie tragique par le changement de la musique. On entend de la musique classique alors que la ville entière est sous le joug de la terreur de la créature.

The Host ou le film de monstre corréen

Le coté intéressant du film est également la « Corréeanisation » (si le terme existe) du film. En effet, ce genre a été longuement un terrain de prédilection pour les États-Unis. Le film de monstre est bien entendu l’origine des films japonais, mais on considère presque que ce type de film est purement américain.

Ici The Host est typiquement coréen. Et je trouve cela excellent, de par le fait que la Corée prend ici part au genre tout en offrant une œuvre non pas de série B comme beaucoup on pu le penser, mais une véritable œuvre cinématographique au caractère et à la personnalité unique.

La satire dans The Host

The Host est également une satire sur l’occupation américaine. On voit au début du film, la naissance du monstre, qui a été crée par un déversement de produit toxique dans la rivière Han sous le joug d’un soldat américain tout en laissant la possibilité au spectateur de pouvoir mettre à tord également le coréen, suivant les ordres d’une occupation américaine.

Animation, B.O et scènes mythiques

L’animation de The Host est bien maîtrisée. On ne sait jamais comment la créature va se déplacer, des mouvements qu’elle va effectuer, une rapidité d’action et une précision chirurgicale en font une créature imprévisible à la vitesse démesurée.

Les premières scènes d’attaques du monstre sont tout bonnement magnifiques, d’un point de vue cinématographique. Cela faisait longtemps que je n’avais pas vécu ce genre d’émotion dans un film. Un vrai délice.

La bande originale du film est également un bon moyen de plonger le spectateur dans celui-ci. Les effets sonores sont également excellent. (Le 5.1 permet de savoir d’où le monstre arrive). Les pas lourds de The Host résonne dans les enceintes arrières mettant la pression au spectateur de la venue du monstre.

The Host est un film à voir

On pourrait longuement parler de ce film et en dire tout le plus grand bien, mais je ne souhaite pas trop en dévoiler pour ne par gâcher votre plaisir de spectateurs. Ce que je peux vous dire au sujet de ce film, est que The Host est le film à voir en cette fin d’année. Un film à ne pas manquer sous aucun prétexte.

The Host est un film à voir et à revoir dans différentes conditions (Le grand écran et le kit 5.1 rajoute d’énormes avantages au film). Un vrai coup de cœur pour ce film de monstre qui est pour moi bien plus que cela.

Informations sur The Host

2006 | Drame/Action/Suspense | 119 mins | Corée du Sud | Un film de Bong Joon-Ho | Avec Song Kang-Ho, Byeon Hee Bong, Bae Du-na, Park Hae-Il, Ko Ah-Seong et Lee Jae-Eung.

The Host
The Host 1
The Host 2
The Host 3
The Host 4
Résumé
Date de la critique
Titre du film
The Host de Bong Joon-Ho
Note
41star1star1star1stargray