Adrift in Tokyo est un road movie à pied ! S’il ne semble pas payer de mine au premier abord, Adrift in Tokyo propose une belle histoire. Voici ma critique du film !

Scénario de Adrift in Tokyo

Takemura est un jeune étudiant, qui s’est fortement endetté auprès des prêteurs sur gages. Ne sachant rembourser la somme due, il reçoit la désagréable visite d’un homme de main particulièrement inquiétant, Fukuhara, qui lui donne trois jours supplémentaires pour réunir l’argent…

Critique de Adrift in Tokyo

Après In the Pool en 2005 et Death Fix : Die and Let Live en 2007, Miki Satoshi a réalisé Adrift in Tokyo, une œuvre qui se veut proche de ces précédents films et qu’aurait-on pu espérer en provenance d’un ancien réalisateur de comédies télévisuelles ? C’est à l’aide de Spectrum Films et de son édition collector du film, que j’ai eu l’occasion de voir ce titre.

Effectivement, la réponse est claire, une comédie satirique comme il a l’habitude des les faire, mais cette fois-ci avec plus de subtilité et plus d’humanité à mon goût. Une représentation actuelle de la société japonaise dans toute son absurdité, c’est ici que se trouve le point fort des œuvres de Miki Satoshi et il le démontre cette fois-ci avec une grande sagesse.

Contrairement à ses derniers films, en pensant surtout à Death Fix : Die and Let Live, on peut affirmer qu’avec Adrift in Tokyo, Miki satoshi a réussit à nous donner un vrai fil conducteur à son scénario, une substance à son œuvre, sans trop tomber dans l’humour complètement débile et franchement loin d’être drôle, comme il avait pu tenter dans son précédemment film.

Pour interpréter les rôles de son œuvre Adrift in Tokyo, Miki Satoshi ne voit pas à demi mesure et choisit en tant que rôles principaux, Joe Odagiri et Tomokazu Miura, rien que cela, un casting aux petits oignons, qui permet au film de nous procurer toute sa saveur.

On retrouve donc Joe Odagiri qui interprète le rôle de Takemura, un jeune étudiant paumé, endetté auprès d’un prêteur à gage, qui reçoit la visite d’un de leur homme de main, Fukuhara, un personnage inquiétant, interprété par Tomokazu Miura, qui lui laisse trois jours de plus pour réunir la somme empruntée avant que les choses se gâtent.

Cependant, au bout de deux jours seulement, Fukuhara lui propose un marché : Gagnez 1 million de Yens de manière légale et simple. Pour cela, Takemura doit l’accompagner au cours d’un périple pédestre à travers Tokyo, jusqu’à ce que celui-ci est décidé d’y mettre fin, une ballade urbaine qui pourrait paraître ennuyeuse et pourtant, Miki Satoshi réussit à nous la rendre incroyablement prenante de bout en bout, animée de rencontres fortuites et de souvenirs évoqués passionnants.

Adrift in Tokyo, c’est également de surprenante rencontre, comme celle d’un super héros en costume blanc et une sorte de guitare-man, homme qui se déplace avec une guitare électrique et un ampli dans le dos, crachant sa musique aux oreilles des passants dans la plus simple attitude. Un survoltage d’effet à l’opposé du duo constitué des deux hommes, restant toujours aussi calme, face aux situations externes qu’ils vivent.

C’est d’ailleurs l’un des points essentiels de Adrift in Tokyo, face aux situations difficiles, les deux hommes restent figés comme s’ils étaient seuls au monde, dans une dimension parallèle, de véritables voyageurs des temps modernes, un parcours initiatique dans la profondeur de l’humanité.

Au final, on peut simplement reprocher de petites lenteurs parsemées tout au long du film, notamment les passages faisant référence à la femme de Fukuhara et à ses collègues de bureau. Autrement Miki Satoshi réalise à coup sûr avec Adrift in Tokyo, le film de la maturité en tant que réalisateur, sans doute le meilleur film de sa filmographie et promet un bel avenir, si celui-ci continue dans la voie qu’il vient de se tracer.

Informations sur Adrift in Tokyo

aka : Ten Ten | 2007 | Japon | Comédie dramatique | 110 mins | Un film de Miki satoshi | Avec Odagiri Joe, Tomokazu Miura, Koizumi Kyoko, Ishihara Yoshizumi, Fuse Eri, Hirota Leona et Iwamatsu Ryo

adrift in toyko cover
adrift in toyko - 1
adrift in toyko - 2
adrift in toyko - 3
adrift in toyko - 4
adrift in toyko - 5
adrift in toyko - 6
adrift in toyko - 7
Résumé
Date de la critique
Titre du film
Adrift in Tokyo de Miki Satoshi
Note
31star1star1stargraygray