Voici The Unseeable ! Le premier film d’horreur et premier film tout court de Wisit Sartsanatieng que j’ai eu l’occasion de voir ! Est-ce que The Unseeable est un bon film ? Voyons cela dans ma critique !

Scénario de The Unseeable

La jeune et enceinte Nualjan trouve refuge dans une immense propriété à la ville au cours de sa désespérée recherche de son mari. Elle est sommée par la gouvernante de ne pas s’aventurer hors des sentiers battus et de ne surtout pas s’approcher de la maisonnée au centre du jardin.

Critique de The Unseeable

The Unseeable signifie « Chose qu’on ne voit pas ou que l’on ne peut voir ». Film d’horreur de Wisit Sartsanatieng, déjà connu pour ses films Citizen Dog et Les Larmes du tigre noir, ayant remporté un franc succès. Évidemment, après avoir réalisé de très bons films, il en va s’en dire que la pression était au maximum pour ce film d’horreur prometteur.

Wisit Sartsanatieng est un réalisateur assez spécial, il aime toucher à tout et rendre hommage aux classiques du cinéma. Après Citizen Dog, il change radicalement de route, en réalisant un film d’horreur dans la plus pure tradition des vieilles productions, sans utiliser d’effets spéciaux et en respectant les influences thaïlandaises.

Réalisé pratiquement entièrement à la SteadyCam, The Unseeable prend une ambiance toute particulière de nature insondée et d’aventure angoissante à travers le personnage de cette jeune femme n’ayant plus aucune nouvelle de son mari depuis 1 an, s’étant installée temporairement dans cette demeure éclairée d’une lumière dorée et blafarde.

D’ailleurs, le passage des effets lumineux du jour et la noirceur de la nuit sont une très belle réussite, renforçant ce contraste entre les scènes d’horreurs et le reste, sans pour autant mélanger ces deux moments, l’un dans l’autre, pour nous offrir quelques moments d’horreur en plein jour.

Sartsanatieng comme cité précédemment, n’utilise pas d’effets spéciaux pour les scènes d’horreur de The Unseeable. Les effets de caméras viennent littéralement marquer ces scènes d’horreur en jouant sur la visibilité du spectateur d’une scène. Le visage du personnage principal observe les alentours, d’un mouvement de la tête de gauche à droite laissant entrevoir derrière elle par intermittence une ombre au loin… Des effets très réussis.

L’histoire de The Unseeable mise surtout sur une intrigue bourrée de sous-entendus. L’héroïne dès son arrivée se sent espionnée par diverses figures habitant les lieux ressemblant étrangement à des fantômes. D’ailleurs, l’apparition de ces derniers est plutôt bien réalisée. La musique du film fait référence à de vieilles chansons du passé, très fines et très classiques, du temps jadis. Les scènes de surprises sont nombreuses et sont très appréciables.

Le dénouement de l’intrigue est bourré de révélations, faisant référence à de nombreux passages du film que l’on redécouvre avec une autre vision, mais qui ne seront pas dévoilés dans cette critique afin de garder la surprise du film.

Pour conclure, j’attendais énormément de The Unseeable et je n’ai pas été déçu, enfin, évidemment, j’en attendais tellement que je n’ai pas été entièrement satisfait, mais ça je le savais. Néanmoins, c’est un excellent film thaïlandais et asiatique en général, une très bonne surprise pour cette année. Une référence en la matière au côté de Shutter ou Ring.

Informations sur The Unseeable

Aka : Penchoo Kub Pee | Horreur | 2006 | Durée : 97 mins | Un film de Wisit Sartsanatieng | Avec : Suporntip Chuangrangsri, Tassawan Seneewongse et Siraphan Wattanajinda

The Unseeable
The Unseeable 1
The Unseeable 2
The Unseeable 3
The Unseeable 4
The Unseeable 5
The Unseeable 6
The Unseeable 7
Résumé
Date de la critique
Titre du film
The Unseeable de Wisit Sartsanatieng
Note
41star1star1star1stargray