Scrap Heaven, c’est un peu le film de roadtrip à la japonaise, mais avec des rebondissements imprévus. Envie d’en savoir un peu plus sur Scrap Heaven ? Suivez-moi !

Scénario de Scrap Heaven

Le policier Singo, Tetsu et la pharmacienne Saki assistent – impuissants – au suicide d’un homme qui avait détourné le bus de ligne dans lesquels tous trois s’étaient trouvés par hasard. Leurs vies s’en retrouve à tout jamais chamboulées, surtout pour Singo, qui n’arrive à surmonter le fait de n’avoir pu accomplir son travail en arrêtant l’homme à temps.

Critique de Scrap Heaven

Scrap Heaven était pour moi, l’attente d’un film dont j’espérais un grand potentiel et j’ai été un peu déçu par ce dernier. En effet, je pensais me retrouver face à un film comme Blue Spring ou encore Madness in bloom et finalement, je me retrouve en face d’un film Hype qui manque de sérieux par moment.

Je pense que Scrap Heaven reflète une certaine génération d’adolescents qui pourront se complaire dans le scénario de ce film, mais qui devient très limité et assez puéril pour quelqu’un d’un peu plus mature. Scrap Heaven reflète la nonchalance, la rébellion contre les lois, les codes de bonne conduite, la société, la bonne morale, le quotidien… Et le réalisateur aborde beaucoup trop de point d’un coup sans réellement se concentrer sur quelque chose de précis.

Le visuel de Scrap Heaven est pourtant soigné avec des effets de caméra intéressant, faisant tourné la tête du spectateur, mais le scénario semble un peu trop simplet, malgré qu’il y est de très bonne idée. Les personnages sont plutôt convaincant, mais manque encore d’expérience.

Quand au personnage qu’interprète Kuriyama Chiaki, il aurait pu être magnifique si il avait été un peu plus étoffé, et tenant un rôle plus important dans Scrap Heaven. A part à la fin de celui-ci, Kuriyama ne crève pas l’écran et c’est bien dommage car son rôle aurait pu être très intéressant pour ce film. Quel dommage.

Le scénario de Scrap Heaven reste donc un peu immature selon moi, et ne reflète pas ce qu’aurait pu faire le réalisateur Lee Sang-il. Scrap Heaven est en même temps assez mystérieux, faisant l’apologie de l’imagination et de la revanche, il me semble encore un peu immature, sans doute peut être par la jeunesse du réalisateur qui n’a à peine que 31 ans. En même temps les acteurs principaux du film ne sont pas bien vieux non plus et manque encore un peu de personnalité malgré les efforts du réalisateurs.

Scrap Heaven reste donc un film intéressant, mais pas assez aboutie selon moi pour en faire un chef d’œuvre. J’en attendais sûrement trop par rapport à ce qui été annoncé. Malgré cela, il fera passé un bon moment aux spectateurs pour ce qui ne sont pas encore de grands initiés du cinéma asiatique, ou encore ceux qui aime les films qui se rebelle contre les codes de la société et parfois la bêtisé qui l’anime.

Informations sur Scrap Heaven

2005 | Drame | Japon | Un film de Lee Sang-il | Avec Kase Ryo, Kuriyama Chiaki et Joe Odagiri

Scrap Heaven
Scrap Heaven 1
Scrap Heaven 2
Scrap Heaven 3
Scrap Heaven 4
Résumé
Date de la critique
Titre du film
Scrap Heaven
Note
31star1star1stargraygray