Avec La légende du grand Judo, on se retrouve entre les mains d’un maître du cinéma japonais, le grand Akira Kurosawa ! Que faut-il savoir sur ce film ? Voici ma critique !

Scénario de La légende du grand judo

Sugata Sanshiro est un adepte de jiu-jitsu, mais la découverte d’une nouvelle discipline, le judo, va changer sa vision des choses. Il dépasse bientôt son maître, mais se fait défier par ses ex-partenaires de jiu-jitsu…

Critique de La Légende du grand judo

Voici un des films de Kurosawa que j’avais en stock en coffret collector de Arte DVD que je n’avais pas encore vu. Je garde encore certains films de Kurosawa sous le coude, car étant un grand fan de Kurosawa et que ce dernier ne peut malheureusement plus faire de films, j’en ai toujours quelques uns encore en sécurité. J’ai donc choisi La légende du grand judo, premier film d’Akira Kurosawa, qui était âgé à cette époque de 33ans.

Ici, Kurosawa nous offre un film dont la censure à beaucoup pesée sur ce dernier. Le film à été amputé de plusieurs parties de la bobine originelle, malgré cela, La légende du grand judo est une très belle œuvre, précurseur du très grand talent de Kurosawa.

On suit donc l’histoire d’un jeune japonais après la fin de l’ère des samurais, qui va trouver sa voie dans les arts-martiaux et plus précisément le Judo. On retrouve un personnage principal qui représente le héros apprenti de Kurosawa, un homme simple qui deviendra homme au fur et à mesure de son apprentissage de la voie des arts-martiaux, mais également la voie de l’homme.

On retrouve toujours, ce que Kurosawa incorpore dans ses films, sa profonde croyance en l’humanité de l’homme. Malgré que La légende du grand judo soit le premier film de Kurosawa, c’est bel et bien un grand kurosawa. Son vrai premier chef d’œuvre sera L’ange Ivre qui sortira 7 ans plus tard pour sa première collaboration avec Toshiro Mifune, La légende du grand judo prépare le spectateur de l’époque à la découverte d’un grand réalisateur.

La légende du grand judo suite à la censure de l’époque à donc été sujet à plusieurs problématiques, dont l’incorporation d’idées nationalistes. Kurosawa a tenté de lutter contre cela, mais n’a pas su y échapper, même si la subtilité de l’incorporation de ces dernières à été bien pensé.

Les personnages de La légende du grand judo répondent le plus souvent aux questions par des actes, comme Kurosawa à l’habitude de faire et qui sera également partie intégrante de son film Le duel silencieux où Toshiro Mifune affronte une opération délicate. La musique est elle bien pensée et fait honneur au film , comme d’ailleurs dans la plupart des films de Kurosawa.

Pour conclure, « La légende du grand judo » (Sugata Sanshiro) est le premier film de Kurosawa qui montre déjà les grandes qualité de ce réalisateur, réalisateur qui deviendra mythique avec ses chefs d’œuvres du cinéma. Une œuvre indispensable pour les fans qui se respectent du réalisateur. Un film à voir pour les adorateurs du cinéma japonais.

Informations sur La Légende du grand judo

Aka: Sugata Sanshiro | 1943 | Drame | 75 mins | Japon | Un film de Akira Kurosawa | Avec Fujita Susumu, Okochi Denjiro, Shimura Takashi, Kono Akitake et Kodo Kokuten

La Légende du grand judo
La Légende du grand judo - 1
La Légende du grand judo - 2
La Légende du grand judo - 3
La Légende du grand judo - 4
Résumé
Date de la critique
Titre du film
La Légende du grand judo de Akira Kurosawa
Note
31star1star1stargraygray