La maison du Docteur Edwardes
La maison du Docteur Edwardes
La maison du Docteur Edwardes
La maison du Docteur Edwardes
La maison du Docteur Edwardes
La maison du Docteur Edwardes
La maison du Docteur Edwardes
La maison du Docteur Edwardes

La maison du Docteur Edwardes

Aka : Spellbound | 1945 | États-Unis | 110 mins | Thriller/Policier | Un film de Alfred Hitchcock | Avec Ingrid Bergman, Gregory Peck, Leo G. Caroll, Michael Chewkov et Rhonda Fleming

Scénario de La maison du Docteur Edwardes

Constance, médecin dans un asile d’aliénés, tombe amoureuse du nouveau directeur. Cependant, elle s’aperçoit rapidement que l’homme qu’elle aime est en réalité un malade mental qui se fait passer pour le Dr Edwardes. Quand il prend conscience de son amnésie, il croit avoir tué le véritable docteur et s’enfuit de la clinique. Constance le retrouve et le cache chez son vieux professeur qui va analyser les rêves du malade et trouver l’origine de son déséquilibre.

Critique de La maison du Docteur Edwardes

La maison du Docteur Edwardes est un très bon film et un très bon Hitchcock ! A travers ce titre, Alfred Hitchcock réussit à insuffler de la vie dans ce métrage où règne le meurtre et la psychanalyse. Dès le début de La maison du Docteur Edwardes, on est plongé dans un univers très particulier, celui des perturbés mentaux où le Dr Constance Peterson tente de répondre aux besoins de l’établissement mais à du mal à garder ses émotions. Lorsqu’elle croisera le charismatique Dr Edwardes venant d’arriver dans l’établissement, ils tomberont amoureux l’un de l’autre. Mais les apparences sont parfois trompeuses, surtout lorsqu’un homme est retrouvé mort.

Si La maison du Docteur Edwardes peut sembler un peu lent, celui-ci gagne en rythme et offre de nombreuses surprises au cours du métrage. Le passé des protagonistes est utilisé à bon escient afin de soutenir le propos du scénario et nous offre ainsi de belles séquences de cinéma. A de nombreux moments, on se retrouve à douter de nos convictions concernant le meurtrier, notamment par ce mélange de film policier dans un environnement psychiatrique qui donne une saveur particulier à cette affaire.

Mais pourtant, La maison du Docteur Edwardes n’est pas forcément le film le plus connu de Alfred Hitchcock. Et c’est dommage car je pense sincérement que ce métrage est plus qu’intéressant pour les amateurs du réalisateur. Il offre une vision particulière de l’institut mental sous fond de meurtre et de suspens, accompagné de deux têtes d’affiche qui fonctionnent parfaitement, Ingrid Bergman et Gregory Peck. Bref, vous l’aurez compris, La maison du Docteur Edwardes est un bon métrage, que l’on soit fan de Alfred Hitchcock ou pas.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
La maison du docteur Edwardes de Alfred Hitchcock
Note
41star1star1star1stargray