Handphone
Handphone
Handphone
Handphone
Handphone
Handphone
Handphone
Handphone

Handphone

2009 | Corée du Sud | 137 mins | Suspense | Un film de Han-min Kim | Avec Yong-woo Park, Tae-woong Eom, Sol-Mi Park, Bo-yeon Hwang, Se-na Lee, Kil-soo Park et Seung-joon Lee

Scénario de Handphone

Un manager sur le point de faire une grosse campagne marketing pour son actrice, découvre une vidéo compromettante, cependant, celui-ci arrive à la récupérer mais l’oubli fatal de son téléphone possédant cette vidéo dans un café, lui fera regretter son manque de prudence…

Critique de Handphone

Allo ? C’est toi l’enflure qui ne veut pas me rendre mon téléphone ! Je t’aurais, qui que tu sois ! Quoi, tu veux t’en prendre à ma femme, essaye un peu pour voir ! C’est finalement un film à suspense que Kim Han-Min nous emmène et non un film d’action comme pourrais le suggérer cette phrase d’introduction, un film cherchant ses racines dans le film de téléphone, j’entends par la, un film où le téléphone est quasiment un personnage à part entière, à la manière de Connected ou Cellular, le genre de film qui allie suspense et technologie et qui transforme le téléphone portable, en tant que véritable arme d’assaut ou de moyen de pression, ce n’est pas nouveau, mais c’est toujours un plaisir de voir ce genre de film, sauf qu’avec Handphone, malheureusement, ce ne fut pas vraiment le cas, disons qu’il n’est pas à la hauteur de mes espérances, surtout lorsque le réalisateur est également celui ayant réalisé Paradise Murdered que j’avais trouvé particulièrement mauvais, malgré certaines critiques positives à son sujet, pourtant Handphone n’est pas mauvais non plus, il oriente son scénario sur la simple perte d’un téléphone portable qui engendre une succession de problèmes et d’événements amenant deux hommes à se confronter. Le résultat de Handphone est bien évidemment un thriller assez rapide dans son déroulement malgré ses 137 minutes au compteur et sa fine limite entre le bien et le mal sont les bons points du film.

Celui-ci commence par l’introduction de Seung Min, un manager pas vraiment au top, interprété par Uhm Tae Woong, qui semble être au cœur d’une importante affaire lui permettant d’éponger les affreuses dettes qu’il possède avec la jeune actrice dont il est chargé, Jin A, interprété par Lee Se Na, en lançant une grande campagne marketing. Malheureusement pour lui, après que les bonnes nouvelles soient tombées, il reçoit un message vidéo d’un des anciens petit ami de l’actrice la mettant en scène dans une série de positions sexuelles allant directement en contradiction avec l’apparence de sainte nitouche qu’elle représente auprès de ses fans.Cependant, Seung Min cherche tant bien que mal à récupérer cette vidéo et réussit son coup, cependant, celui-ci, oublie par accident son portable contenant cette vidéo dans un café et se rend compte de son erreur.Malheureusement pour lui, un mystérieux homme trouve le téléphone avant lui, interprété par Park Yong Woo, qui semble assez sympathique, mais qui finalement cherchera à faire chantage sur Seung Min en le forçant à commettre une série d’actes violents, sans mentionner les problèmes conjugaux qu’il a avec sa femme, interprétée par Park Sol Mi.

À la manière d’un The Chaser, Handphone possède des personnages pas franchement moraux et nous invite à faire disparaitre la ligne entre le bien et le mal, qui est ici très fine entre les deux protagonistes. Pourtant, il est clair que depuis le début, Seung Min est assez sympa pour qu’on se range de son coté, malgré qu’il trompe sa femme et possède un coté assez brutal dans son comportement lorsque son travail le nécessite. De l’autre coté, nous avons le mystérieux homme, reflétant le traditionnel psychotique, calme en apparence lorsqu’il travaille et terrifiant lorsqu’il s’amuse avec sa proie, ainsi on est souvent en train de pencher pour l’un ou l’autre des personnages.Le film contient pas mal de suspense dans l’ensemble, avec un certain talent pour l’apprivoiser jusqu’à la fin, cependant, je n’ai pas été entièrement conquis, peut-être tout simplement parce que je n’ai pas été surpris par un seul élément, j’ai peut-être bien trop vu de films du genre et finalement, je ne suis plus aussi bon public qu’auparavant.Malgré tout, Handphone est plutôt complexe, rythmé, mais je n’ai pas spécialement confiance dans la suite des évènements avec ce réalisateur, qui malgré des qualités certaines d’un point de vue de la réalisation, ne pas franchement convaincu, cependant, l’effort est selon moi plus intéressant que celui de Paradise Murdered.Pour ceux n’ayant pas encore trop vu de thriller asiatique, c’est l’occasion de vous y mettre avec Handphone, pour les autres, la soirée sera agréable, mais sans surprise.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
Handphone de Han-min Kim
Note
31star1star1stargraygray