Avec A Better Tommorow, John Woo marque ici, l’une des trilogie les plus emblématiques du cinéma d’action HK (même si le troisième opus est réalisé par Tsui Hark. Que donne A Better Tomorrow de John Woo ? Voici ma critique du film !

Scénario de A Better Tomorrow

Ho et Mark sont truands, et Kit, le petit frère de Ho, est flic. Ce dernier ne sait pas que Ho fait partie de la pègre, et quand celui-ci se fait arrêter et que son père est assassiné, c’est un choc pour lui, qui l’empêchera d’avoir de la promotion. Quand trois ans plus tard Ho sort de prison, il retrouve Mark zonant dans un garage, son frère qui ne veut plus entendre parler de lui, et un nouveau chef de la pègre qui veut le faire replonger.

Critique de A Better Tomorrow

Le Syndicat du crime de John Woo, qui ne connaît pas ce film ? A Better Tomorrow est véritablement le premier film qui à montré à tous les spectateurs du cinéma asiatique, que John Woo savait faire des films, et pas des moindres. C’est donc pour la seconde fois, que je me lance dans l’aventure de ce film, véritable chef-d’œuvre du réalisateur pour tenter d’en réaliser une critique propre pour ceux qui ne connaissent pas ce film.

A Better Tomorrow, c’est tout d’abord plusieurs thèmes très importants pour John Woo (développé d’ailleurs dans un documentaire que j’ai vu sur lui, prochainement publié sur le site) : la famille, l’amitié, l’honneur et la rédemption. Dans A Better Tomorrow, ces quatre thèmes sont présents et même omniprésents. Si l’on reprend le scénario, tout est pensé pour servir ces quatre thèmes et offrir aux spectateurs de véritable moment de pur cinéma.

Dans A Better Tomorrow, on retrouve donc 3 à 4 personnages principaux, tous différents. Dans un premier lieu, on retrouve l’incroyable Chow Yun-Fat, qui est véritablement lancé grâce à ce film. Ce dernier était déjà présent dans le monde du cinéma, mais n’avait jamais encore véritablement décollé, et avait joué divers rôles peu glorifiants. Ici, on retrouve Chow Yun-fat dans un rôle taillé sur mesure. Dans la première partie du film, John Woo laisse place à la frime et à la cool attitude.

On retrouve Chow Yun-fat, armé de Berettas, un grand imperméable gris/belge, des lunettes de soleil noires et une cigarette au bec, un rôle qui lui convient parfaitement. Il tient tellement un rôle impressionnant, qu’il décroche un award pour le meilleur acteur HK cette même année.

N’oublions pas une chose, A Better Tomorrow est réalisé en 1986 et évidemment le film souffre quelque peu d’une réalisation parfois plate, ce qui est compréhensible, puisque John Woo réalise ici ses premiers Guns-fights, qui deviendront bien plus poussés par la suite avec The Killer. Néanmoins, on ressent tout de même la montée de son talent sur certaines scènes plutôt bien réalisées.

Mais ce qui fait du Syndicat du Crime, un film culte, c’est surtout son interprétation, sa musique et son thème. Au niveau de l’interprétation, on retrouve Leslie Cheung qui ne rigole pas, contrairement au film qui a interprété au cours de sa carrière. Il joue le rôle de Kit, le jeune frère de Ho, interprété lui par Ti Lung, un célèbre acteur de films de sabres dans les années 70, qui découvre peu à peu, que son frère est un mafieux et que celui-ci se retrouve bloquer dans les échelons des grades de policier pour la relation familiale qu’il a avec Ho, un criminel.

On y retrouve également Chow Yun-fat, évoqué précédemment et également l’acteur Waise Lee. Mais ce qui fait du film A Better Tomorrow, sa grande force, c’est sa réussite sur la liaison de ces personnages envers la souffrance. En effet, dans A Better Tomorrow, chaque personnage rencontre la souffrance et doit y faire face. Mark, interprété par Chow Yun-fat se retrouve tabassé et surtout perdra l’un de ses genoux à l’occasion d’un règlement de compte, qui d’ailleurs à lui seul vaut le détour. Kit, lui, interprété par Leslie Cheung, souffre de ne pas pouvoir gravir les échelons supérieurs de son travail d’officier de police et souffre également de la mort de son père. Ho souffre autant que son frère, il n’arrive pas à lui montrer qu’il à changer suite à sa peine de prison, mais également de voir son vieil ami marque, l’égal d’un mendiant.

D’ailleurs, la scène de retrouvailles entre Ho (Ti Lung) et Mark (Chow Yun-fat) dans le parking est monumentale et très touchante. Une fois de plus, Chow Yun-fat montre son incroyable talent à jouer l’acteur. C’est cette souffrance qui fait de ce film, un réel chef-d’œuvre du cinéma hongkongais. On ne peut parler de ce film sans évoquer la musique, certes kitch pour notre époque, mais tellement excellente, que cela reste un pur moment d’excitation en entendant à nouveau ces notes si fameuses jouées au synthé des années 90.

En conclusion, même si A Better Tomorrow n’égale pas The Killer qui sortira quelques années plus tard, il montre à tous le monde que John Woo est capable de faire de très bon film, sur de très bons thèmes, de révéler des acteurs comme Chow Yun-fat, qui je le redis encore ici, est monumental dans ce film. A Better Tomorrow est l’un des premiers polars de Hong-Kong, remplaçant peu à peu le genre Wu Xia-Pian, qui commence à se ternir. Suite à ce film, un nouveau genre de polar est né, le film de Héro.

Mais ici, c’est un film de héros chinois, un héros qui ne reste jamais envie jusqu’à la fin du film, une transposition d’un épéiste du temps passé dans un présent bien réel. Merci John Woo et surtout merci Chow Yun-fat.

Informations sur A Better Tomorrow

Aka: Le Syndicat du Crime | 1986 | Drame/Policier | 90 mins | HK | Un film de John Woo | Avec Ti Lung, Chow Yun-Fat, Leslie Cheung, Emily Chu, John Woo, Kam Hing-Yin, Kenneth Tsang Kong, Leung Ming, Shek Yin-Chi, Shing Fui-On,Tien Feng, Waise Lee Chi-Hung, Wong Hap, Tsui Hark et Chan Chi-Fai

a better tomorrow cover
a better tomorrow john woo - 1
a better tomorrow john woo - 2
a better tomorrow john woo - 3
a better tomorrow john woo - 4
Résumé
Date de la critique
Titre du film
A Better Tomorrow de John Woo
Note
41star1star1star1stargray