Après la pluie est un film hommage au cinéma de Akira Kurosawa ! Est-ce que celui-ci lui fait honneur ou s’agit-il d’un mauvais métrage ? Découvrez mon avis sur le film Après la pluie !

Scénario de Après la pluie

Japon, époque Kyoho (1716-1735). A la suite de pluies torrentielles, un groupe de voyageurs est bloqué dans une auberge de campagne par une rivière en crue. Parmi eux se trouvent Ihei Misawa, un Ronin, samouraï sans maitre qui excelle dans l’art du combat, et sa femme Tayo.

Critique de Après la pluie

Après la Pluie est l’un de ses films entre le genre chambara et l’œuvre artistique de contemplation. C’est un film-hommage à l’un des plus grand réalisateur du Japon, j’ai nommé, Akira Kurosawa. Koizumi Takashi rend ici un film dirigé par le dernier scénario d’Akira Kurosawa, une véritable commémoration à ce géant du cinéma japonais.

Le personnage principal du film Après la Pluie, Misawa Ihei, interprète un rônin (Un samurai sans maître) qui cherche à trouver sa place dans cette société féodale. Entre se positionner en tant que Samurai au service d’un seigneur à une époque où les samouraïs sont de plus en plus rare et de moins en moins demandé ou en tant que simple citoyen au métier usuel.

Il va rencontrer un seigneur avec lequel il va lier une certaine relation d’amitié qui va lui apprendre en parallèles de son épouse, le sens de la vie, composé de la générosité, de l’honnête et du respect. Des thèmes qui ne sont pas inconnus à Kurosawa, thèmes qu’il a utilisé dans la grande majorité de ses œuvres cinématographiques.

Mais ici, Après la Pluie trouve son autre point fort dans la mise en scène de son scénario, simple mais complexifié, à travers de magnifiques paysages du Japon féodal et de subtiles mélodies. Le personnage de la femme de Misawa est très intéressant.

On y retrouve l’image de la femme japonaise de cette époque, rempli d’un amour inconditionnelle pour son mari. Après la Pluie est un film apaisant sur le sens de la vie. Après la Pluie est un film type « Néo-chambara » qui sait s’imposer parmi d’autres films de cette époque comme Twilight Samurai ou encore Samurai Fiction.

Le film est donc un très bel hommage à Akira Kurosawa, il n’est pas à la hauteur de l’empereur du cinéma japonais, dur d’égaler Kurosawa, mais se place dans la catégorie des films à voir, que l’on soit amateur du genre Chambara ou simple adorateur du cinéma japonais.

Pour conclure, Après la Pluie regroupe tous les éléments du Chambara à la touche dramatique. Une œuvre rendant hommage à l’un des plus grand réalisateur du Japon mené par un Tatsuya Nakadai toujours aussi bon. Une œuvre complète et soignée, rare et subtile.

Informations sur Après la pluie

Aka: After the rain | 1999 | Chambara | 90 mins | Japon | Un film de Koizumi Takashi | Avec Terao Akira, Harada Mieko, Nakadai Tatsuya, Matsumura Tatsuo et Kato Takayuki

Après la pluie
Après la pluie - 1
Après la pluie - 2
Après la pluie - 3
Après la pluie - 4
Résumé
Date de la critique
Titre du film
Après la Pluie de Koizumi Takashi
Note
41star1star1star1stargray