The Scam
The Scam
The Scam
The Scam
The Scam
The Scam
The Scam
The Scam

The Scam

2009 | Corée du Sud | 119 mins | Drame/Policier | Un film de Lee Ho Jae | Avec Park Yong-Ha, Kim Min-Jeong, Park Hee-Sun, Jo Deok-Hyeon, Lee Yeong-ih, Jeon Guk-hwan et Kim Jun-Seong

Scénario de The Scam

Un jeune chômeur gagne de l’argent en jouant à la bourse depuis chez lui. Un jour, il détecte un plan truqué et décide de miser beaucoup d’argent dessus en le faisant capoter. Or, les responsables de l’arnaque sont un groupes plus ou moins mafieux qui n’entendent pas se laisser berner par un gagne-petit dans sa chambre minable et décident de l’embarquer et utiliser sa vision des cours contre son gré…

Critique de The Scam

The Scam doit surement être le premier film coréen qui flirte avec le blockbuster sur l’univers des marchés économiques et des options tout en remplissant correctement les salles de Corée du Sud. Après deux cas de figure, soit on se retrouve sur un titre qui va attirer un petit cercle d’amateur des chiffres et variables (c’est l’exemple de Pi de Darren Aronofsky) ou on prend la direction du grand publique et on se retrouve avec The Scam de Lee Ho Jae. Ici, inutile d’être connaisseur de ce monde de l’économie, pour comprendre l’œuvre.

The Scam nous montre alors l’histoire d’un jeune chômeur qui possède un talent très intéressant. Il possède un certain don pour l’analyse des courbes financières, jusqu’à y trouver une faille. Une sorte de coup financier pouvant lui rapporter gros et qui doit surement profiter à une partie de gens malhonnête. De ce fait, il décide de faire capoter l’opération et se retrouve avec la mafia du coin sous le bras. Au lieu de se faire liquider, celui-ci sera utiliser pour ses talents. Concrètement, le scénario n’est pas mauvais en soi, mais le film est bourré de clichés en tout genre qu’il en devient prévisible et très classique.

Si on regarde du coté de la mise en scène de The Scam, on se rend compte qu’il y a des problèmes. Et quand le film dure près de deux heures, les erreurs deviennent de plus en plus apparentes, le montage semble être fait sans grande réflexion. C’est comme si ce dernier avait été automatiquement scripté pour nous proposer des images flashs qui ne durent pas très longtemps à l’écran. Comme si aléatoirement, certains passages et séquences étaient prises de rush découpées aléatoirement et placées sur le logiciel de montage vidéo pour créer le dynamisme qui lui manque au final.

Quand on regarde le casting, on se dit que c’est dommage d’avoir autant d’acteurs expérimentés et de nouveaux arrivants prometteurs, loin de soutenir un film correctement réalisé. Pourtant, le réalisateur à pris deux ans pour interviewer des professionnels du monde des marchés des options coréens pour écrire son scénario. Mais la recherche ne fait pas tout !

Alors oui, le film n’est pas non plus un mauvais titre, il a ses qualités, mais je n’ai rien ressenti de particulier. C’était convenu, la trame déjà aperçu dans de nombreux films même si le sujet différait de ce dernier. Mais voilà, The Scam n’est pas non plus une franche réussite. Il reste dans un certain niveau médian en terme de qualité alors qu’il aurait pu être bien plus intéressant. Peut-être le réalisateur aurait du uniquement s’occuper de la réalisation ou du scénario, mais pas les deux en même temps. Une collaboration aurait peut-être mieux fonctionné.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
The Scam de Lee Ho Jae
Note
21star1stargraygraygray