Réunion Sanglante

Réunion Sanglante

Titre anglais : To Sir, with love
Réalisé par : Lim Dae-Wung
Année : 2006
Pays : Corée
Genre : Horreur
Durée : 93 min

Interprèté par

Seo Yeong-Hee
Yeo Hyeon-Su
Oh Mi-Hee
Lee Ji-Hyeon
Park Hyo-Jun
Yu Seol-Ah
Lee Dong-Gyu

Monteur : Park Gok-Ji

Scénario : Une institutrice organise une réunion d’anciens élèves, mais après quelques verres, quelques souvenirs remémorés, ces retrouvailles vont vite tournées au cauchemar.

Critique

Réalisé par Lim Dae-Wung, son premier film, après avoir travaillé comme réalisateur assistant sur Make it Big en 2002, Réunion Sanglante est un film à quelques défauts de jeunesse, certes, mais qui ne manque pas d’originalité, non loin de révolutionner le genre, il apporte tout de même, un petit coté frais, qui n’est pas désagréable.
Nombreux sont les films d’horreur coréens qui font un vrai « bide« , tout simplement par ce que ces derniers reprennent encore et toujours, les mêmes thèmes, et surtout celui d’un fantôme revanchard qui vient hanter les lieux qu’il habitait autrefois, mais cette fois-ci, on est en présence d’un film un peu plus recherché, même si selon moi, je trouve que certains défauts auraient pu être éviter.
N’oublions pas qu’il s’agit du premier film de Lim Dae-Wung, et que pour un premier film, je trouve le résultat tout à fait convaincant.

Reunion Sanglante image 1

Il faut bien le reconnaitre, la bande-annonce du film ne donne pas réellement l’envie de voir ce Réunion Sanglante, celle-ci est vraiment orientée « tape à l’oeil » et ne reflète pas le réel contenu de ce dernier, puisque Réunion sanglante, n’est pas un simple film du genre « Slasher« , mais bien plus que cela, il possède un vrai scénario, jouant sur un thème très cher à tous.
En effet, le réalisateur à eu la bonne idée de jouer sur la carte de la nostalgie, celle des retrouvailles entre un professeur qui n’est pas loin de son lit de mort, et des ses anciens élèves, plusieurs dizaines d’années après.
Pour une grande majorité des spectateurs, ce thème devrait bien sur plaire, puisqu’il remémore de vieux souvenirs d’enfance, ces souvenirs de gaieté, ces souvenirs de gamins insouciants, mais en même temps, terriblement méchant et blessant, car il faut l’avouer, les enfants sont affreusement méchant les uns les autres, surtout lorsque l’on est différent.
Et c’est le cas de ces anciens élèves, qui gardent encore en eux, les blessures du passé.

Reunion Sanglante image 2

L’intrigue de Réunion Sanglante est plutôt intéressante, notamment ces relations conflictuelles entre élèves et professeur, cette réunion, comme l’indique le titre du film, ne sera pas des simples retrouvailles de courtoisie, mais bien plus violentes, en commençant par des reproches, que chacun, de ses anciens élèves, gardaient profondément en lui.
Et c’est sur cela que, le film va tourner, ce coté revanchard des supplices infliges dans leur passé, de la prise de conscience de leur vie ratée par une seule et même personne, du partage entre l’affectif et le psychologique.
Lim Dae-Wung réalise entièrement Réunion Sanglante, caméra à l’épaule, pour rester proche des personnages, de leurs expressions, mais use parfois de zooms excessifs qui font presque mal à la tête, tellement ces derniers sont violents et non justifiés, pourtant, ce coté caméra DV donne des scènes assez sympathiques, notamment les scènes sanglantes.

Reunion Sanglante image 3

À vrai dire, je pensais tomber sur un navet, un film coréen vu et revu, mais je dois dire que j’ai tout de même été surpris par le résultat de ce Réunion Sanglante.
Surement, parce que je n’avais pas mis beaucoup d’espoir dans ce dernier, à force d’être constamment déçu par les films d’horreur asiatique en général.
Car même si certains plans sont bâclés et que la photographie n’est pas au top de sa forme, le scénario reste un point fort de cette aventure cinématographique.
Je ne dévoilerai pas plus le scénario, car celui-ci est le maître mot du film, mais il sera tout de même moyennement apprécié, selon ce que l’on recherche dans un film d’horreur.
Pour ma part, Réunion Sanglante reste une bonne surprise et j’espère que le réalisateur ne s’arrêtera pas là dans ce domaine.

Reunion Sanglante image 4

Pour conclure sur ce film, je dirais que dans la jungle des films d’horreur coréens, Réunion Sanglante s’en sort plutôt pas mal.
Évidemment, comparé aux plus grands noms, il n’est pas à la hauteur, mais offre une expérience particulière qui est loin d’être inintéressante.
Le DVD bonus de cette édition, distribuée par GCTHV est plutôt fournis, notamment avec une interview du réalisateur, où ce dernier explique ses choix techniques, un making-of très amusant, quelques scènes coupées du film, un second making-of sur les maquillages utilisés, un troisième sur le tournage avec les enfants, puis deux petits documentaires, sur les séances photos du film et l’avant-première de ce dernier.
En somme, un DVD bonus plutôt complet, qui fera sans doute plaisir aux amateurs friands de bonus en tout genre.
Je remercie également Elysées Editions pour leur série, Elephant, éditeur de ce DVD, pour sa collaboration, sans qui je n’aurais pas voir ce film et réaliser cette critique.
Merci à vous pour cette confiance.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
Réunion Sanglante de Lim Dae-Wung
Note
21star1stargraygraygray