Il y a quelque temps, j’ai pu avoir la chance de voir un film  sur le sujet du diable et de la possession. Un très bon film, mais je me rappelle malheureusement plus du titre. Mais ici, c’est le film The Strangers de Na Hong-jin dont je vais vous parler, le réalisateur de The Yellow Sea ou encore The Chaser. Voici mon avis sur son dernier film en date !

Scénario de The Strangers

Jong-goo, policier dans la petite ville de Gok-seong, est confronté à des meurtres très violents commis par des personnes qui semblent soudainement pris de démence. Au fil de ses investigations, la rumeur le conduit à soupçonner un japonais qui vit isolé dans la forêt. Pour l’interroger, il est aidé par un diacre parlant japonais. Jong-goo rencontre aussi Il-gwang qui est chaman et qui pratique le rituel du Gut pour aider les personnes envoutées.

Critique de The Strangers

Si Na Hong-jin à l’habitude de nous proposer des thrillers méttant en scène deux ennemis jurés en mode course-poursuite, ici, The Strangers, monte en complexité. Ici, c’est l’histoire d’une sorte de moine/ermite japonais, vivant dans la forêt près d’un petit village de Corée qui devient le bouc émissaire d’une succession de crime qui se produit chez les habitants, des ruraux un peu hargneux.

C’est dans le domaine du surnaturelle et des racines du diable et de la croyance que le réalisateur nous plonge. Entre des cérémonies chamaniques très intenses et des prières, The Strangers touche à presque l’ensemble des genres cinématographiques. On y retrouve du polar, des histoires de fantômes et de diable, presque un zombie movie parfois, en tombant dans le mélodramatique parfois. Le tout très rapidement, se balandant d’un genre à l’autre de manière étrange mais rondement mené.

L’intrigue est difficile à suivre, mais ne manque pas de clareté. C’est justement ce que cherche le réalisateur. Tenter d’égarer le spectateur sur son chemin, à l’image des protagonistes tentant de comprendre ce qu’il se passe dans leur village. Peu à peu, l’esprit malin devient présent, omniprésent, mais sans pour autant se montrer. On le cherche, on tente de le faire fuir, mais il nous rattrape quoi que l’on face. Sa course folle de nous montrer la profondeur de l’âme humaine fonctionne bien, malgré une légère surenchère de twists en fin de métrage. Quoi qu’il en soit, The Strangers est une réussite qui fait parfois froid dans le dos. Une oeuvre qui permet au réalisateur de continuer sa route dans le même domaine, mais peut-être moins en ligne droite que ses précédentes oeuvres.

Informations sur The Strangers

Aka: The Wailing | 2016 | Thriller | 156 mins | Corée du Sud | Un film de Na Hong-jin | Avec Kwak Do-won, Hwang Jeong-min, Cheon Woo-hee, Kim Hwan-hee et Jun Kunimura

The Strangers Cover
The Strangers 1
The Strangers 2
The Strangers 3
The Strangers 4
The Strangers 5
The Strangers 6
The Strangers 7
Résumé
Date de la critique
Titre du film
The Strangers de Na Hong-Jin
Note
41star1star1star1stargray