Running Wild

Running Wild

Autre titre : Animal, Yasu
Réalisé par : Kim Seong-Su
Année : 2005
Pays : Corée
Genre : Polar/Action
Durée : 124 mins

Interprété par

Kwon Sang-Wu
Yoo Ji-Tae
Park Hyeok-Gwon
Kang Seong-Jin
Choi Deok-Mun
Lee Ho-Yeong
Lee Han-Wi
Lee Jung-Mun
Kim Yun-Seok
Moon Jeong-Hee
Choi Ryeong
Jo Seong-Ha
Kim Jun-Bae
Ahn Kil-Kang
Cha Ah-Reum
Son Byeong-ho
Uhm Ji Won

Chorégraphe : Ju Yeong-Min
Compositeur : Kawai Kenji
Scénaristes : Kim Seong-Su & Han Ji-Hun
Directeur artistique : Lee Jin-Ho
Monteur : Ko Im-Pyo
Directeur photo : Choi Sang-Muk
Costumes : Kim Shi-Jin

Scénario : Un flic violent et un procureur ambitieux s’associent pour faire retomber un parrain de la pègre fraichement sorti de prison et qui a causé la mort du frère de l’un d’eux.

Critique

Me voilà avec Running Wild, l’un des trois films que j’ai reçu de la part d’Elysées Editions, un film de Kim Seong-Su, réalisateur assistant sur Calla en 1999 et multi réalisateur de court-métrage ayant reçu de franc succès, mais également petit protégé de Park Chan-Wook.

Nous voilà donc devant son premier film, un polar bien bourré d’action à la sauce de Hong-Kong, à la manière des « Heroic Bloodshed« .

Avec un casting assez particulier, prévu on imagine, pour attirer une majorité d’adolescents, on se retrouve finalement avec une œuvre partagée, entre le polar nihiliste à mort et le film bourré d’action pompeuse, un mixte pas forcément convaincant, mais avec tout de même de bons points.

Dès le début du film, Running Wild cherche à nous impressionner, une violente course poursuite entre une moto et une voiture, pour finalement nous faire découvrir le personnage de Jang Do-Young, interprété par Kwon Sang-Wu, un détective violent qui fait respecter la loi par ses poings et qui cherche difficilement à garder son jeune frère dans le droit chemin, qui finira par être assassiné en pleine rue.

C’est alors que Jang va chercher à retrouver le meurtrier et à venger la mort de son frère, ce qui va lui valoir une suspension de service.

Mais finalement, le procureur Oh Jin-Woo, interprété par Yu Ji-Tae, lui proposera de faire équipe pour coincer le parrain de la mafia locale, mêlé au meurtre du frère de Jang, mais sous la direction du procureur.

En somme un duo improbable réunissant les deux opposées de la justice, deux méthodes de travail complètement différentes, qui vont tenter de faire équipe pour le bien de la société, en somme, un scénario déjà vu un bon nombre de fois, qui ne pèse pas dans le bon coté de la balance.

Le bon côté de Running Wild, c’est son ambiance stylisée, une ambiance nocturne très contrastée portée par des mouvements de caméra fluides et un montage dynamique durant les scènes d’action flirtant avec les grands noms, mais n’arrive tout de même pas à les égaler.

Running Wild possède donc bien un sens artistique intéressant souligné par une photographie assez pertinente, aucun doutes dessus, Running Wild est un film stylisé, le souci, c’est bien du coté du scénario, qu’on à déjà vu un trop grand nombre de fois, une routine scénaristique qui nous livre une histoire trop simple et finalement pas si intéressante que cela, néanmoins, celui-ci sert uniquement l’action pour ceux qui aiment çà.

De ce côté-là, Kim Seong-Su se fait plaisir à mettre en scène Kwon Sang-Woo dans les scènes de baston accompagné de Kenji Kawai pour la bande-son.

Coté DVD, Elysées Editions nous offre une fois de plus un double DVD tout à fait convenable, une édition propre avec un bon paquet de bonus sur une galette séparée, on ne peut pas dire que le DVD est bâclé, loin de là, surtout pour une édition classique et non-collector.

Running Wild est au final un film qui ne reflète pas ce qu’il laisse apparaitre, en réalité, il représente une certaine idée de la violence qui avait déjà été aperçue notamment avec Mr Socrates, sauf qu’ici, la conclusion semble très négative, presque trop, sans apporter aucune réponse, simplement la vérité des faits, ce qui donne peut-être au film, son coté singulier par rapport aux autres polars coréens.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
Running Wild de Kim Seong-Su
Note
31star1star1stargraygray