Sick Nurses
Sick Nurses
Sick Nurses
Sick Nurses
Sick Nurses

Sick Nurses

Thaïlande | 2007 | Horreur | Durée : 90 mins | Un film de Siriviwat Thotsapol | Avec : Dollaros et Dachapratumwan, Wichan Jarujinda, Kanya Rattanapetch, Chidjan Rujiphun, Chon Wachananon et Ocha Wang

Scénario de Sick Nurses

Un médecin bien sous tous les rapports et ses sept infirmières plus belles les unes que les autres mènent en fait des actions pas très légales: ils revendent des cadavres de patients morts. Toutes folles du corps du docteur blasé, les batifolages virent au drame le jour où les infirmières vont tuer l’une d’entre elles par accès de jalousie. Préservant son corps pour le revendre, toute la joyeuse communauté sera finalement « visitée » par le fantôme revanchard de la défunte.

Critique de Sick Nurses

Réalisé par Siriviwat Thotsapol, qui avait déjà travaillé sur Suicide Me en 2003, Sick Nurses est un film d’horreur vraiment pas comme les autres.Certains me diront surement, qu’avec la présence d’un fantôme sous l’apparence d’une femme avec de longs cheveux noirs qui traine dans les couloirs d’un hôpital, il y a de quoi se moquer des fans les plus endurcis, et pourtant Sick Nurses est tout de même différent des autres productions du genre, mais être différent est-il toujours un gage de qualité ?L’histoire se déroule dans un hôpital où l’on suit les aventures de sept infirmières plus magnifiques les unes que les autres, mais qui en réalité, dirige un trafic de cadavre à l’aide d’un charmant médecin, dont la plupart ont déjà succombé à son charme.C’est alors qu’un jour, la jalousie va tourner court, puisque l’une d’entre elles sera sauvagement poignardée à l’aide d’un scalpel et mise dans le coffre de la voiture du médecin pour la revendre, mais malheureusement pour eux, cette dernière reviendra les hanter pendant 1 semaine pour se venger.

Autant le dire tout de suite, Sick Nurses est carrément emballant au premier coup d’œil, les Thailandais sont généralement assez fort dans le domaine, pour vendre un produit grâce à des artworks percutants, comme on avait pu le voir avec le film Art of the Devil, qui avant sa sortie, proposait de nombreuses affiches pour montrer quelques images alléchantes.Moi-même, en voyant le trailer de Sick Nurses, je me suis laissé aller à travers les couloirs sombres de cet hôpital et à déguster les petites scènes d’horreur montré très rapidement durant celui-ci.Mais évidemment, la plupart du temps, on se fait avoir gentiment, et le film est loin d’être complètement à la hauteur des espérances qu’on lui a données.

Oui, je le revendique, Sick Nurses m’a tout de même surpris durant quelques scènes, surtout pendant la dernière demi-heure, des scènes que seules les Thailandais savent faire.Car même si certains dénigrent le film, Sick Nurses dégage une ambiance vraiment particulière et possède une identité qui lui est propre.Il faut l’avouer tout de même, Sick Nurses est très commerciale, un produit commandé par les producteurs de Sahamongkol Films pour renflouer les caisses, et de livrer un produit mélangeant plusieurs genres, un peu de comédie, des filles à la plastique superbes et surtout de l’horreur, parfois très sanglante.Mais ce n’est pas pour autant que le film est mauvais, au contraire, son coté décalé et poussé parfois à l’extrême n’est que plus intéressant, c’est parfois tellement n’importe quoi, que le film en devient unique et différent du reste de la production.

Pour ceux qui aiment les infirmières, ici, le mythe est respecté, et les différents plans du film ne sont pas choisis au hasard.En effet, on retrouve plusieurs fois des gros plans sur les décolletés des demoiselles, sur leurs popotins, sur leurs longues jambes et j’en passe.Mais Sick Nurses semble vraiment dégradé par la production, comme si Siriwiwat avait dû refaire plusieurs fois certaines scènes pour donner aux producteurs ce qu’ils recherchaient.Car oui, au final, Sick Nurses est seulement intéressant, dans ses scènes gore, où la perversion est réellement présente, mais chose importante à signaler, c’est que ces scènes sont très nombreuses et qu’au final, le film se regarde très facilement, on y passe même un bon moment à le voir, entre ses scènes gores et ses demoiselles qui nous aguicheraient presque, on ne peut rester de marbre.En effet, le fantôme qui hante les demoiselles, à le pouvoir de prendre le contrôle d’une partie de leur corps, comme les mains, les bras, les jambes, ou même encore la bouche, et grâce à cela, permet de franchement s’amuser dans la réalisation de ces scènes.

On peut voir par exemple, une infirmière qui se voit forcée d’avaler des lames de rasoir et qui au final lui sectionnera la mâchoire inférieure de l’intérieur, pour finir par tomber par terre et évidemment de montrer un gros plan ce qui reste de la jeune fille, jusqu’à l’arrivée d’un fœtus gardé dans du formol directement dans l’encastrement de ce qui reste de sa bouche…On ne peut pas dire qu’on a déjà vu cela quelque part et fatalement, on se laisse surprendre par cette invasion de grotesque amusant.On peut également voir une scène où une infirmière se bat contre une centaine d’infirmières zombie à coup de test de grossesse, ou encore une infirmière anorexique qui est forcée de manger tout et n’importe quoi, comme des mégots de cigarettes.Et je dois dire que j’ai apprécié ce côté-là du film.Ce coté provocateur du réalisateur à nous pousser à l’extrême.

En conclusion, Sick Nurses est vraiment commercial, mais je dois dire que je me place tout de même du coté des défenseurs du film, je l’avoue, j’ai été séduit par la jolie plastique de ces demoiselles et par les scènes plutôt sanglantes, même si parfois, le réalisateur en fait beaucoup trop, encore une fois, surement par commande des producteurs.Je dis oui à Sick Nurses, oui aux 5 minutes de douche d’une infirmière habillée qui se savonne avec du shampooing aux cheveux, oui aux coups de brosse à dents dans la mâchoire, oui à la découpe d’une jeune fille sous calment par l’une de ses camarades dont l’un de ses bras est possédé, en somme j’assume d’avoir apprécier ce film.Sick Nurses est très folklorique, pourtant ce film à la qualité de laisser en mémoire pendant un bon moment, ces scènes incroyables, certains ont dit qu’il faut être tordus pour apprécier ce film, pour ma part, j’en suis pas loin.Je remercie donc Emylia pour m’avoir permis de revoir ce film surtout que leur édition est proposée à petit-prix dans une qualité correcte et une édition soignée.C’est donc le moment de vous laisser tenter par Sick Nurses, surtout à ce prix là.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
Sick Nurses de Siriviwat Thotsapol
Note
31star1star1stargraygray