Pirates de Langkasuka
Pirates de Langkasuka
Pirates de Langkasuka
Pirates de Langkasuka
Pirates de Langkasuka
Pirates de Langkasuka
Pirates de Langkasuka
Pirates de Langkasuka

Pirates de Langkasuka

Aka : Queens of Langkasuka | 2008 | Thaïlande | Fantastique/Aventure | 104 mins | Un film de Nonzee Nimibutr | Avec Everingham Ananda, Chatree Sorapong, Kraibutr Winai, Ngamsan Chartchai et Panichpatikam Jakrit

Scénario de Pirates de Langkasuka

Libre adaptation de la légende malaise de « Queen of Langkasuka », qui raconte le règne semi-fictif de trois sœurs sur l’ancien royaume de Langkasuka et de l’organisation de leur résistance face à un vil empereur. La protection de leur château fortifié en bordure de mer ne devra son salut qu’à l’invention d’un canon redoutable et l’intervention d’un mystérieux homme sachant parler à la faune et flore marine. L’ultime bataille sera décisive, des baleines pas sûrs de pouvoir faire face à l’imposante flotte navale de l’adversaire…

Critique de Pirates de Langkasuka

Queens of Langkasuka ou plus connue sous le nom de Pirates de Langkasuka pour sa sortie française est à vrai dire, le premier film en Blu-Ray que  j’ai eu l’occasion de voir.Certes, je savais que la qualité de ce média n’était plus à démontrer, j’avais déjà eu l’occasion de voir dans un magazine, les différences de rendus entre une qualité DVD et Blu-Ray, mais de le voir en vrai, à l’aide de ma playstation 3 et d’un Kit 5.1 sur un téléviseur écran plat plus que raisonnable de par sa taille, c’est une sacré claque.Il est vrai qu’une fois passé cet éblouissement temporaire, on ne fait plus trop attention à la qualité du support du film et on se concentre sur ce que l’on voit réellement à l’écran.Pour apprécier la critique et le film lui-même, il est important de remettre celui dans son contexte.En effet, Pirates de Langkasuka est un film Thaïlandais et il faut l’avouer, ce n’est pas le même budget pour la réalisation d’un film qu’un certain continent où l’oncle Sam à fait fortune.A comparer, car en voyant ce Pirates de Langkasuka, on ne pourra pas s’empêcher de faire le rapprochement, avec un certain « Pirates des Caraïbes« , ce film de Nonzee Nimibutr représente près de 800 fois moins le budget de sa comparaison.Qui plus est, l’équipe technique n’est pas vraiment la même non plus, difficile alors de critiquer un film tel que Pirates de Langkasuka comme étant un film à gros budget à l’américaine.

Et pourtant, lorsqu’on le compare à certains gros « succès » américain, Pirates de Langkasuka a de quoi renvoyer au placard certain d’entre eux.Et à vrai dire, cela n’aurait peut-être pas marché relativement autant, si ce n’était pas un certain Nonzee Nimibutr, connu pour son très bon Nang Nak, qui a toujours montré son envie de représenter le cinéma Thaïlandais aux yeux du monde, de faire voir ce dont il est capable malgré certaines de ses faiblesses.A regarder, l’ensemble de sa filmographie, Pirates de Langkasuka est sans aucun doute sa plus grande réussite.Revenons au film à proprement dit, d’une part, on est tout de suite saisi par ses décors, magnifique région loin des zones touristiques, où l’on voudrait bien passer quelques jours.Le soleil, l’eau bleue turquoise, ce petit parfum de vent frais et ses bateaux à voiles naviguant les mers vous procurent une petite sensation de bien être.Puis vient l’histoire de Pirates de Langkasuka, un scénario emprunt d’une légende Malaise d’un royaume gouverné par une reine et ses deux sœurs princesses, qui ont résister fàçe à un certain pirate connu sous le nom de Corbeau Noir.Le petit problème de ce coté là, c’est qu’on met bien une vingtaine de minutes avant de comprendre qui est qui.Fatalement, on n’est pas très impliqué au début et on pourrait même carrément décrocher.

Mais heureusement que quelques temps après, on commence à comprendre ce qu’il se passe à l’écran, les situations se mettent peu à peu en place et on peut finalement s’attacher à certains personnages.Malheureusement, on arrive pas vraiment à s’accrocher à ces derniers et c’est d’autant plus dommage, car le réalisateur sait très bien comment faire pour humaniser ses protagonistes, il n’y a qu’à voir Nang Nak pour s’en rendre compte.Mais à vrai dire, le relatif gros budget du film écrase un peu ses personnages, difficile alors de leur faire relever la tête face à cette gigantesque épopée, même la reine n’a pas l’épaisseur qu’elle devrait avoir.Mais finalement, Pirates de Langkasuka arrive à trouver sa place et son rythme et nous offre une troisième partie, la plus réussie selon moi, dans laquelle se joue l’avenir du royaume dans une bataille navale, de canons et d’épées, jusqu’à même des hommes volants lanceurs de bombes.Pour peu que vous possédiez comme moi, le matériel nécessaire à son visionnement dans les meilleures conditions possible, c’est un festival pour les yeux, mais également pour vos oreilles.Pour apprécier Pirates de Langkasuka, il faudra outrepasser ses imperfections et se laisser porter par son univers et sa légende.Proposé dans une très belle édition de l’éditeur Emilya à un prix plus que raisonnable, c’est un bon moyen de découvrir les merveilles de la Thaïlande.

Informations Blu-Ray : Editeur : Emylia | Format : AVC 1080p /24 | Audio : Français & Thaïlandais 5.1 DTS-HD | Sous-titres : Français | Bonus : Les Secrets de Pirates de Langkasuka (40′) & Making-Of (20′)

Résumé
Date de la critique
Titre du film
Pirates de Langkasuka de Nonzee Nimibutr
Note
31star1star1stargraygray