Avec Party 7, bienvenue chez les fous ! Une œuvre rythmée, un peu barrée, mais bien ficelée… S’agit-il du contraire ? Bienvenue dans la critique de Party 7 !

Scénario de Party 7

Tout se passe au dans un hôtel, le directeur est un voyeur qui épie dans une chambre, entraînant le fils de son mentor. Un rare client vient réserver une chambre ; il est en cavale mais bientôt rattrapé par son ex, le copain de son ex et son collègue Yakusa à qui il a pris un gros paquet d’argent…

Critique de Party 7

Party 7 est un film déjanté, comme je vous l’es dit au début de ma critique. Ce film marche sur le concept de dialogues rapides entre les personnages et les basculement de situations comiques enchaîné par des gags d’un naturel perturbant.

Party 7 fait la part belle au voyeurisme de la société et nous montre comment un individu peut être captiver par la vie d’autrui, ressentir des émotions de cette activité perverse et essayer d’en comprendre la signification. C’est un film qui va très vite ! Des enchaînements de situations de personnages caricaturés, tels que le Yakuza, le speedy gonzales de la gâchette, la bombe sexuelle, le pervers voyeur, le binoclard … Party 7 mise sur l’interaction entre les différents protagonistes et les retournements de situation à partir de petits événements.

Katsuhito Ishii a repris les acteurs ayant joué dans ses films tels que Shark Skin man & Peach Hip girl pour servir se scénario, sortie de nulle part, d’un comique de situations burlesques et d’enchaînements éclairs. Le film contient une scène fait en animée de type manga, présentant les personnages de très bonne facture et rend hommage au manga du même nom d’où le film est tiré. Cette scène permet de nous plonger dans l’univers givrée de Katsuhito Ishii et plus particulièrement dans celui de Party 7.

Quelques petits défauts sont quand même à faire à Party 7. Certains passages coupent cette vitesse d’action présent tout au long du film et font retomber la tension de ce dernier, mais à mon avis, rien de très problématique sur l’ensemble de cette œuvre.

La musique accompagnant le film est de bonne facture et à mon avis, le film est quelque peu trop court et aurait mérité d’être un peu plus poussé, mais il est vrai que Party 7 est déjà bien abouti et nous donne envie de se plonger dans l’univers de Katsuhito Ishii et de voir ses autres films.

Vous l’avez sans doute compris, Party 7 est un bon film, une œuvre atypique dans l’univers du cinéma japonais, un ovni hallucinatoire basé sur le comique de l’absurde et l’enchaînement perpétuel de gags et de retournement de situation. Le film se finit sur une touche d’humour très appréciable et de type nipponne. Je vous conseille vivement de voir ce film.

Informations sur Party 7

2000 | Humour/Action | 104 mins | Japon | Un film de Katsuhito Ishii | Avec Nagase Masatoshi, Asano Tadanobu, Okada Yoshinori, Tsuda Kanji, Kobayashi Akemi, Morishita Yoshiyuki et Harada Yoshio

Party 7
Party 7 - 1
Party 7 - 2
Party 7 - 3
Party 7 - 4
Party 7 - 5
Résumé
Date de la critique
Titre du film
Party 7 de Katsuhito Ishii
Note
31star1star1stargraygray