Killer Tattoo
Killer Tattoo
Killer Tattoo
Killer Tattoo
Killer Tattoo
Killer Tattoo
Killer Tattoo
Killer Tattoo

Killer Tattoo

2001 | Thaïlande | 110 mins | Action/Comédie | Un film de Yuthlert Sippapak | Avec Pongam Suthep, Kemklad Somchai, Klunmalee Sornsutha, Wongkamlao Petchai, Cheunyim Thuarae et Pongsuwan Pongsak

Scénario de Killer Tattoo

Deux tueurs sont engagés pour tuer un fonctionnaire haut placé. Le premier est à la recherche du meurtrier de ses parents, le second sort de prison et engage trois tueurs pour faire équipe avec lui.

Critique de Killer Tattoo

Acheté à pas cher lors d’une opération promo, Killer Tattoo est arrivé ainsi jusqu’à chez moi. Ce film de Yuthlert Sippapak est une expérience dans laquelle on y mélange plusieurs genres avec un budget limité, pour tenter d’en sortir quelque chose d’intéressant, de marrant, de rythmé et même de dramatique. Pour se faire, il fait appel à toute une ribambelle de comédiens, roi de l’humour pour mener à bien son projet. Notamment Pongam Suthep, une star du rire Thaï, que l’on retrouve ici dans un rôle plus sombre. A coté, on y retrouve Wongkamlao Petchai, déjà aperçu dans Ong Bak mais surtout dans The Bodyguard et pour lui tenir compagnie deux autres acteurs dont l’un interprète un sniper qui fume de l’herbe et un sosie thaï de Elvis qui ne comprend plus que l’anglais, mais n’arrive pas à formuler convenablement une phrase dans cette même langue.

Le pitch de Killer Tattoo, 4 tueurs soit disant pro, engagé pour mener à bien une mission, mettre un terme à la ville d’un super policier. En parallèle, Kid Silencer, un tueur à gage ayant le mérite de savoir se servir d’une arme à pour même objectif, cette même cible. Une fois le contrat remplit des deux parties, chacun ira rejoindre l’archipel du commanditaire pour y récupérer leur récompense. Malheureusement, les choses se dérouleront autrement. Yuthlert Sippapak joue avec Killer Tattoo sur la route du gag international. Plutôt que de choisir un humour purement thaïlandais, il préfère s’orienter vers quelques choses de plus répandu et de plus compréhensible pour tous. Celà va de la scène de défonce à l’acide et à l’herbe ou à des moments plus subtiles comme la blague sur l’expression « This is a book », plutôt bien pensé.

A coté de çà, on y retrouve de l’action et des guns-fights très orienté John Woo, mais sans le budget et tout son talent. Malheureusement, le film se voit découpé par des sous-intrigue dramatique qui ne sont pas forcément indispensable au scénario et aurait pu faire place à un humour encore plus assumé. Le rythme s’en trouve légèrement haché. Les acteurs font mine de rien de beaux efforts d’interprétation, mais l’ensemble donne un arrière goût d’amateurisme. En même temps, n’oubliant pas qu’il s’agit ici du premier long métrage du réalisateur. C’est en sorte un coup d’essai d’un réalisateur qu n’aura pas peur de continuer sa lancer dans la mixité des genres de manière bien plus convaincante.

C’est donc un film moyen, mais pas inintéressant, il y a du bon et du moins bon, mais pour un petit prix et une soirée de divertissement, Killer Tattoo remplit gentillement son rôle. Malheureusement, des films, ils en existent des centaines de milliers et de ce fait, la concurrence est rude, très rude.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
Killer Tattoo de Yuthlert Sippapak
Note
31star1star1stargraygray