Judgement

Judgement Cover

Autre titre : Simpan
Réalisé par : Park Chan-Wook
Pays : Corée du Sud
Année : 1999
Interprété par

Gi Ju-bong
Go In-bae
Gwon Nam-hee
Park Ji-il
Choi Hak-rak
Myung Soon-mi
Yi Jong-yong
Kim Tae-ryong

Scénario : Un huit-clos dans une morgue entre la famille de la défunte et le médecin chargée des dernieres condoléances…

Critique

Park Chan-Wook est un réalisateur que l’on ne présente plus, un des réalisateurs les plus connus en Corée, mais également dans le monde.
Mais ce dernier n’a pas toujours été aussi connu et a dû apprendre le métier sur le tas.

Grâce au réalisateur Kwak Jae-yong (le réalisateur de My Sassy Girl), il aura l’occasion de pouvoir tenter son premier travail dans le domaine de la mise en scène.

Judgement image 1

Originalement parti sur un projet intitulé « Vengeance is Mine« , Park Chan-Wook se lance dans son premier moyen métrage, intitulé « Judgement« .
« Judgement » fut présenté pour la première fois au festival international du Court métrage à Clérmont-Férrand, alors que le réalisateur était encore inconnu, mais offre déjà un style bien propre à ses futures œuvres.

Judgement est filmé en 35min, un court-métrage de 26 minutes nous laisse pénétrer dans un huis clos, situé dans une morgue, réunissant une famille qui vient enterrer leur fille défigurée suite à un terrible accident, l’effondrement d’un supermarché.
Rien de bien palpitant.

Judgement image 2

Mais c’est sans compter le génie naissant de Park Chan-wook, que Judgement se transforme en un jeu sadique et macabre, dans lequel l’employé funéraire croit reconnaitre sa fille disparue sept ans plus tôt, et va cherche à tout prix, à reprendre les droits de succession qui lui sont du.

Aucune limite ne semble être imposée dans ce moyen-métrage, et Park Chan-Wook démontre une fois de plus, un certain cynisme et un humour macabre.
Park Chan-Wook regorge de bonnes idées, prémices du génie de ce dernier, Judgement offre des scènes uniques, comme la goutte d’eau sortante d’un robinet se transformant dans se chute en goutte de sang.

Judgement image 3

Judgement, c’est avant tout la dénonciation d’une violence, la cupidité des humains, à travers les motivations de la famille souhaitant toucher la prime d’assurance promise aux victimes de la catastrophe évoquée précédemment.
Judgement devient une sorte de miroir de notre société infectée qui vend ses propres morts pour assouvir des désirs matériels.

Judgement image 4

En conclusion, Judgement est en quelque sorte, un embryon de sa trilogie de la Vengeance, qu’il réalise quelques années plus tard, avec Sympathy For Mr Vengeance, Old Boy et Sympathy For Lady Vengeance, un moyen-métrage, éloge de la critique d’une société de plus en plus vénale.
Un délice pour les amateurs d’un des réalisateurs les plus importants du XXIe Siècle.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
Judgement de Park Chang-Wook
Note
31star1star1stargraygray