C’est au tour de Heat After Dark de passer au crible de la critique ! Moyen métrage d’action d’un réalisateur qui adore l’action et l’extravagance dans ces films.

Scénario de Heat After Dark

Un homme rejoint son ami dans un bar pour lui apprendre qu’ils doivent se débarrasser de son corps pour pouvoir fuir….

Critique de Heat After Dark

Un moyen métrage est souvent un exercice difficile, en tout cas plus difficile qu’un film ou qu’un court métrage selon moi. Faire tenir en 50 minutes, un début, une histoire, un scénario, des personnages, une intrigue, une finalité en si peu de temps mais en laissant le temps au réalisateur d’étoffer son scénario en y rajoutant des scènes contrairement au court métrage n’est pas donné à tout réalisateur.

Ici Ryuhei Kitamura réalise Heat After Dark, ce moyen-métrage après Down to Hell un autre moyen métrage. Heat After Dark se concentre sur les aventures de deux amis face à une situation dangereuse. Un corps gît dans le bar de l’un des deux camarades, et pour s’en sortir, ils doivent se débarrasser du corps.

Le problème dans Heat After Dark, c’est que nos deux héros vont être interrogé par le policier du village. Ils sont dans l’obligation d’ouvrir leur coffre, endroit où se situe le corps du gangster. La tension monte, pour soudainement voir que le corps à disparu. Et c’est à partir de ce moment là, que l’action du film débute réellement. On va donc assister à un jeu du chat et de la souris dans un environnement se prêtant tout à fait à la situation.

Avec Heat After Dark, on se retrouve dans un décor ressemblant fortement à une école désaffectée où les balles se croisent entre les deux compères et le gang rival. L’ensemble du film est réalisé en lumière naturelle, ce qui à le mérite malgré les inconvénients que cela engendre de nous plonger dans l’ambiance parfaite de ce décor plutôt sombre.

Heat After Dark n’a autre but que de divertir rapidement le spectateur par ses fusillades agréables à regarder mais ne faisant pas de l’ombre aux plus grands films de Gun-Fight de John Woo, comme The Killer ou encore A Bullet in the Head. Néanmoins, en 50minutes , Kitamura nous offre une petite fusillade à la japonaise des plus sympathique.

Informations sur Heat After Dark

1993 | Moyen-métrage | 50 mins | Japon | Un film de Ryuhei Kitamura | Avec Izumiya Shigeru, Watabe Atsuro, Suzuki Kazuma et Sugata Shun

Heat after dark
Heat after dark 1
Heat after dark 2
Heat after dark 3
Heat after dark 4
Résumé
Date de la critique
Titre du film
Heat After Dark de Ryuhei Kitamura
Note
21star1stargraygraygray