Zatoichi ! Voilà enfin la version de Takeshi Kitano, du masseur aveugle à la canne-épée, interprété par le célèbre Shintaro Katsu ! Aujourd’hui, place à la version de Kitano !

Scénario de Zatoichi

Au Japon, au XIXe siècle, Zatoichi est un voyageur aveugle gagnant sa vie comme joueur professionnel et masseur. Mais derrière son humble apparence, il est un redoutable combattant, rapide comme l’éclair et dont les coups s’avèrent d’une stupéfiante précision.

Critique de Zatoichi

Zatoichi est pour un grand nombre de fan, un nom qui retentit de loin, tout de suite assimilé à Shintaro Katsu, le célèbre acteur ayant interprété le rôle de Zatoichi durant 26 épisodes, célèbre masseur aveugle. Zatoichi est un bon film certes, mais ce n’est pour autant le chef d’œuvre de ce fabuleux acteur/réalisateur/Comique/écrivain, qu’est Takeshi Kitano.

D’ailleurs le réalisateur ne semble pas faire du film kitanesque, mais plutôt à reprendre un principe de base, celui du masseur aveugle à la canne épée, en l’adaptant à sa propre vision. Il a donc du se plier aux codes du genres du chambara tout en y apportant sa touche personnelle, sans partir dans le domaine du kitanesque.

Ce Zatoichi marque sa différence par une parodie du genre. Certains personnages sont caricaturés à l’extrême, comme l’homme qui cours tous les jours autour de la maison, muni seulement d’un genre de pagne, pour devenir un bon soldat. La musique du film est-elle très bien composée, puisque plusieurs pistes viennent jouer avec les images du film, notamment le passage où les paysans labourent, la musique étant composée des bruits émanant de ces derniers. Pioches, pelles et râteaux viennent rythmer la composition.

L’intrigue du film reste simple, carrée, et facile à comprendre. Le combat sous la pluie est un grand moment de cinéma. On y voit Kitano lutter contre une bande de rônins de bas-étage, sous un abattement de pluie, le gênant dans sa perception du combat, rappelant ainsi les épisodes originaux de la série mais également de certains films de Kurosawa en un sens.

Le couple Asano Tadanobu/Takeshi Kitano fait merveille. Kitano utilise également beaucoup le sang, mais ceci de façon très artistique. Le sang est présent à grande coulée, mais la mise en œuvre de ce dernier est très réussie. Les scènes de meurtre sont parfois exagérées par des gerbes de sang numériques, mais le résultat est bien là.

On aurait pu avoir une grande crainte de la part de Kitano de s’attaquer à un personnage et une série culte comme Zatoichi, pourtant ce dernier à réussi à ne pas décevoir dans la grande majorité les fans de Zatoichi, mais également les fans du réalisateur.

On aurait pu avoir peur également quand au choix de Kitano sur la couleur de cheveux du héros. Pourtant Kitano réussit ici un coup de maître pour avoir su équilibrer ces deux parties. Pour conclure, la version de Kitano est du grand spectacle, un très bon divertissement dans lequel on ne s’ennuie pas. On peut le voir et le revoir, sans se lasser. Un film digne du réalisateur.

Informations sur Zatoichi

2003 | Chambara | 116 mins | Japon | Un film de Takeshi Kitano | Avec Kitano Takeshi, Asano Tadanobu, Taka Gadarukanaru, Daike Yuko, Kishibe Ittoku, Tsumami Edamame, Ookusu Michiyo, Morishita Yoshiyuki, Musaka Naomasa et Takeshige Tsutomu

Zatoichi
Zatoichi - 1
Zatoichi - 2
Zatoichi - 3
Zatoichi - 4
Résumé
Date de la critique
Titre du film
Zatoichi de Takeshi Kitano
Note
31star1star1stargraygray