Voici House of Flying Daggers, un des premiers films asiatiques que j’ai acheté en DVD après avoir vu Tigre et Dragon à l’époque. House of Flying Daggers est-il un bon film ? La réponse dans ma critique !

Scénario de House of Flying daggers

En cette année 859, la Chine est ravagée par les conflits. La dynastie Tang, autrefois prospère, est sur le déclin, et le gouvernement corrompu s’épuise à lutter contre les groupes de rebelles toujours plus nombreux qui se dressent contre lui.

Critique de House of Flying daggers

House of Flying daggers, est l’un des derniers films de Zhang Yimou avant son film Riding Alone for a Thousand Miles et Curse of Golden Flower. Le film portait précédemment le titre The Lovers qui catégorisait selon moi d’avantage le film que le titre House of Flying Daggers.

Ce film rappelle le précédent film de Zhang Yimou, Hero d’un point de vue de son accessibilité, en effet House of Flying Daggers est adapté au public occidental. Mais également d’un point de vue de sa photographie très soignée, très formatée et surtout pourvu d’un très gros casting reconnu hors de l’Asie, avec Takeshi Kaneshiro, Andy Lau et Zhang Ziyi, rien que ça!

Dans Hero, c’était l’aspect guerrier et la légende épique qui pré-dominait au niveau du scénario, ici dans House of Flying Daggers, c’est la relation d’amour qui tiens le rôle central du film. Certaines scènes sont franchement magnifiques, comme la scène de danse avec Zhang Ziyi, qui selon moi est de toute beauté. Quelle grave erreur d’avoir traduit les paroles de la chanson de Zhang Ziyi en version française. Un conseil, si vous désirez voir ce film, regardez le en VOST Francais ou Anglais.

Pour ne pas trop révélé l’intrigue, House of Flying Daggers va nous emmener vers une histoire d’amour compliqué, tiré sur la théâtralité des actions mises en œuvre à sa réussite. Les rebondissements sont nombreux et parfois déroutants pour un novice du genre, néanmoins, le tout reste cohérent.

Certains diront que le scénario tente de masquer un grand manque d’originalité et de profondeur, pourtant en s’y attardant quelque peu, le film à bien une signification. Les acteurs, eux, remplissent leur fonctions. Ils sont bons et sont convaincants dans leurs rôles. Zhang Ziyi interprète de façon plutôt précise, le rôle d’une aveugle, malgré la ressemblance avec certaines de ses autres interprétations.

La photographie du film, comme cité précédemment, est de très bonne qualité. On se retrouve à voyager à travers les forets de bambous, verdoyantes, spectateur de l’histoire des deux amoureux. Les combats sont très réussis, même s’ils utilisent la technique des combats aériens avec élastiques et câbles.

En conclusion, House of Flying Daggers est le film accessible au marché européen et occidental en général. Une belle histoire d’amour digne des tragédies théâtrales. Une œuvre signé Zhang Yimou.

Informations sur House of Flying daggers

Aka: Le Secret des poignards volants | 2004 | Drame/Wu Xia Pian | 120 mins | Chine | Un film de Zhang Yimou | Avec Kaneshiro Takeshi, Andy Lau Tak-Wah et Zhang Zi-Yi

House of Flying daggers
House of Flying daggers - 1
House of Flying daggers - 2
House of Flying daggers - 3
House of Flying daggers - 4
Résumé
Date de la critique
Titre du film
House of Flying Daggers de Zhang Yimou
Note
31star1star1stargraygray