The Unjust
The Unjust
The Unjust
The Unjust
The Unjust
The Unjust
The Unjust
The Unjust

The Unjust

2010 | Corée du Sud | 119 mins | Action/Policier | Un film de Ryu Seung-Wan | Avec Ryu Seung-Beom, Hwang Jeong-min, Yu Hae-Jin, Lee Mi-do et Lee Chae-eun

Scénario de The Unjust

Une série de meurtres tient le pays en haleine et comme la police n’arrive pas à mettre la main sur le meurtrier, l’opinion publique cède peu à peu à la panique. Le milieu politique commence à intervenir et le président s’en mêle. Choi, un inspecteur incontestablement doué, mais dont les méthodes d’investigation ont toujours contrecarré son avancement, voit dans cette affaire sa dernière chance de pouvoir enfin faire carrière.

Critique du film The Unjust

The Unjust, c’est la simple histoire d’un mec qui se fait accusé d’un meurtre, qu’il n’aurait pas commis. Çà, c’est le pitch de départ. Mais encore faut-il savoir si c’est bien le cas ou pas ! Car le film en joue face à ce personnage que l’on pourrait faire basculer du coté des innocents ou des coupables. Il faut dire qu’avec Ryu Seung-Wan aux commandes, on peut s’attendre à quelque chose d’intéressant. Certes, ce n’est pas le plus connus des réalisateurs en occident, mais il se fait un petit trou depuis quelques années. Il faut dire que le bonhomme touche un peu à tout et que l’on se retrouve régulièrement face à une surprise dans ses choix. Aujourd’hui, c’est le film policier qu’il attaque et en plus de cela, il en réalise un de bonne qualité.

Constat, The Unjust est terriblement prenant. Entre les différents rebondissements scénaristiques, les conspirations et tout une succession de pistes et fausses pistes en font un film rythmé et intéressant à suivre. Du coup, l’intrigue est sacrément compliquée à suivre, mais on a rarement vu autant d’intensité dans une simple enquête. Et c’est en aucun doute, grâce à la ribambelle de personnages que l’on nous propose que le titre affiche son succès. D’un coté, on a un procureur bien sous tout rapport qui se révèle être bien différent. De l’autre coté, c’est Choi, cet inspecteur infiltré qui nous est montré avec ses forces et ses faiblesses. Il y en a pour tous les goûts et on ne peux pas dire que l’accent n’a pas été mis sur la précision des personnages de The Unjust.

L’affaire en elle-même, tous le monde s’en fou. L’intérêt, c’est la promotion qu’elle peut engendrer. Et c’est çà qui fonctionne. Finalement, seul ceux qui se retrouvent en dehors de cette affaire se sentent concernés. C’est finalement toute cette tripoté de salopards qui sont présents dans cette affaire qui donne un vrai cachet à The Unjust, surtout que ces derniers sont très versatiles. Niveau scénaristique, c’est fluide, la musique apporte un plus au métrage et la photographie de l’ensemble laisse réellement une très belle impression globale.

Bref, je n’irai pas en dire d’avantage, vous l’aurez compris dans les grands lignes, The Unjust est une bonne surprise et un bon coup de frais dans le domaine. Certes, quelques longueurs sont présentes sur l’ensemble, mais il y a tellement de bonnes choses à y voir, qu’il serait dommage d’y passer à coté. Et puis, il s’agit tout de même de Ryu Seung-Wan aux commandes, au coté de son inséparable frère Ryu Seung-Beom.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
The Unjust de Ryu Seung-Wan
Note
31star1star1stargraygray