The Man From Laramie
The Man From Laramie
The Man From Laramie
The Man From Laramie
The Man From Laramie
The Man From Laramie
The Man From Laramie
The Man From Laramie

The Man From Laramie

Aka: L’homme de la plaine | 1955 | Western | 104 mins | Etats-Unis | Un film de Anthony Mann | Avec James Stewart, Arthur Kennedy, Donald Crisp, Cathy O’Donnell, Alex Nicol, Aline MacMahon et Wallace Ford

Scénario de The Man From Laramie

Le taciturne Will Lockhart livre des vivres à Barbara Waggoman, qui possède une boutique dans une petite ville perdue en territoire apache. Il se heurte à Dave Waggoman, cousin de cette dernière et fils d’un rancher brutal et autoritaire, Alec, et se met à la recherche d’un mystérieux trafiquant d’armes, qui fournit des fusils aux Indiens…

Critique de The Man From Laramie

Difficile de le nier, les années 50 ont été un age d’or pour le genre du western dans le cinéma. Il y a eu Anthony Mann, John Ford ou encore Fred Zinnemann et c’est justement Anthony Mann qui est à l’honneur avec The Man From Laramie, avec pour tête d’affiche, le célèbre James Stewart.

James Stewart interprète Will Lockhart, un cowboy obsédé par la revanche. Il cherche l’homme responsable de la mort de son frère. Trois suspects dans l’affaire, le baron Alec Waggoman, son fils Dave et le chef du ranch Vic. Malgré son désir de vengeance, Will Lockhart n’est pas un cowboy machiste. Il reste vulnérable à certains moments et en plus de çà, The Man from Laramie intègre deux personnages féminins forts dans le métrage, ce qui ne se faisait que rarement, pour ne pas dire jamais, sous les traits de Barbara Waggoman et Kate Canady.

Pour ma part, je ne suis pas vraiment un amateur des films de western, mais The Man From Laramie possède un petit quelque chose qui rend les choses moins ancrées dans le genre du western. Basé sur une nouvelle de Thomas T. Flynn, The Man From Laramie est un bon film, soutenu par la superbe direction de Anthony Mann, un vétéran de la réalisation. L’histoire reste accrocheuse du début à la fin du métrage. Même si certains petits éléments viennent perturber la crédibilité du film, The Man From Laramie est très bien ficelé, offrant plusieurs rebondissements et des scènes marquantes.

James Stewart interprète avec brio son rôle, loin des habitudes de direction d’un certain Alfred Hitchcock, la présence féminine donne une tonalité nouvelle au genre du western et pour couronner le tout, le film est en CinemaScope, le tout magnifié par une très belle colorisation. Un film à voir, même si vous n’êtes pas un fan du genre.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
The Man From Laramie de Anthony Mann
Note
41star1star1star1stargray