The Forbidden Kingdom
The Forbidden Kingdom
The Forbidden Kingdom
The Forbidden Kingdom
The Forbidden Kingdom
The Forbidden Kingdom
The Forbidden Kingdom
The Forbidden Kingdom

The Forbidden Kingdom

Aka : Le Royaume Interdit | Action/Aventure | 2008 | États-Unis/HK/Chine/Royaume-Uni | Un film de Rob Minkoff | Avec Jet Li, Liu Yi-Fei, Michael Angarano, Li Bingbing, Collin Chou et Jackie Chan

Scénario de The Forbidden Kingdom

Dans un magasin du Chinatown de Boston, Jason, un fervent amateur de films de kung fu, déniche un mystérieux bâton de combat qui, par magie, le transporte dans la Chine féodale. On lui apprend aussitôt qu’il est le sauveur attendu pour libérer le mythique Roi Singe, détenu par Jade, un cruel seigneur de guerre qui règne en despote. Avant d’entreprendre sa quête, Jason, secondé par une jeune femme dont les parents ont été tués par le tyran, s’entraîne auprès de deux puissants guerriers. Le quatuor devra braver maints obstacles avant d’atteindre le palais de Jade.

Critique de The Forbidden Kingdom

Que dire de The Forbidden Kingdom ? C’est quasiment tout ce que je n’aime pas. Déjà, niveau scénario, c’est juste ridicule, on se demande pourquoi les scénaristes ont pondus une histoire aussi navrante. En même temps, tout dépend du public visé. Si celui-ci est âgé de 5 ans, çà peut passer. Mais quand on parle d’une production destinée aux adultes, là faut quand même pas déconner.

Le rêve ou peut-être pas, car voir à l’affiche Jackie Chan et Jet Li, on est en droit d’attendre du lourd, du très lourd. Le genre de production qui n’a pas le droit à l’erreur pour les fans des deux stars. Si je ne parle pas du début de l’histoire de The Forbidden Kingdom, c’est que c’est du pur délire. Le roi singe est de retour, la grande légende recommence, mais on se retrouve rapidement dans la peau d’un gamin, un américain, fan de films d’arts martiaux et de Kung-Fu, le genre de gamin de Karate Kid, si vous voyez ce que je veux dire.

Bien évidemment, le jeune trouve dans une échoppe de Chinatown, une vieille relique le transportant dans le passé. C’est un bâton magique de grande puissance. Ne me dites pas que vous n’avez pas déjà vu çà quelque part, à peu de choses prêtes.

Comment fait donc The Forbidden Kingdom pour tenir debout ? Simplement par ses effets-spéciaux et ses clins d’œils à d’anciens films de Kung-Fu. Mais c’est surtout Yuen Woo Ping, à la chorégraphie qui réussit à élever le titre pour les amateurs du genre.

Et franchement, The Forbidden Kingdom mérite d’être vu, juste pour cette collaboration unique de Jackie Chan et Jet Li. En dehors de çà, le film n’est vraiment pas à la hauteur. Comme indiqué, seules les scènes d’actions sont intéressantes. En dehors de çà, c’est du cliché régulier, même si on sent un certain respect du réalisateur pour la culture Chinoise. C’est tout de même un gros budget, il ne faudrait pas que les costumes, les décors et le reste ne soient pas à la hauteur. L’humour est plus que trop léger et parfois lourd.

On sent très bien que The Forbidden Kingdom est un film hollywoodien, il en emprunte une grosse partie de ceux qui le définit. C’est donc un film trop grand public pour moi, que j’ai vu par curiosité de la collaboration Jackie Chan/Jet Li, mais concrètement, je n’en retire rien de particulier.  C’est divertissant et puis c’est tout, pas besoin d’aller chercher plus loin.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
The Forbidden Kingdom de Rob Minkoff
Note
21star1stargraygraygray