Ilo Ilo de Anthony Chen
Ilo Ilo de Anthony Chen
Ilo Ilo de Anthony Chen
Ilo Ilo de Anthony Chen
Ilo Ilo de Anthony Chen
Ilo Ilo de Anthony Chen
Ilo Ilo de Anthony Chen
Ilo Ilo de Anthony Chen

The Egoists

aka : Keibetsu | 2011 | Japon | 136 mins | Drame | Un film de Hiroki Ryuichi | Avec Suzuki Ann, Oshinari Shugo, Negishi Toshie, Murakami Jun, Midori Mako, Kobayashi Kaoru et Taguchi Tomoro

Scénario de The Egoists

Kazu, une petite frappe issue d’une famille très riche, s’enfuit avec Suzuki, une danseuse topless pour l’emmener dans son village natal de Shingu. A partir de là, ils vont tenter de se construire une vie, mais sa famille ne le voit pas du même œil et en parallèle, ce dernier doit une grosse somme d’argent à un yakuza…

Critique de The Egoists

Intrigué par le titre de ce film, je me demandais sur quoi j’allais pouvoir tomber. Surtout avec un film de Hiroki Ryuichi, un réalisateur qui se veut encore aujourd’hui assez indépendant, ayant commencé son envol dans les années 90. A travers The Egoists, on y retrouve ce couple de jeunes marginaux qui tentent tout pour trouver le bonheur malgré les problèmes de classes sociales, d’argent et de place dans la société. Et c’est plaisant à voir, mine de rien, car le film est touchant et on se laisse assez facilement aller à leur aventure.

Il est vrai que The Egoists aurait surement mieux marché il y a quelques années, à une époque où le cinéma de la Nouvelle Vague proposait du changement en bravant les codes de la société japonaise mais également ceux du monde du cinéma. Alors oui, le film se regarde sans aucun soucis, je dirais même qu’il s’apprécie, mais le problème vient surtout du coté de la surprise, quasi inexistante. On sait à l’avance, que leur histoire d’amour et condamné et que la finalité ne sera guère réjouissante.

Mais il est vrai que Hiroki Ryuichi prend un grand soin de ses deux protagonistes et çà se sent. On les observe de près, dans leur intimité, dans leurs déboires, dans leurs joies, dans leur quotidien. Et c’est çà qui est plaisant, une chose que l’on voit de plus en plus rarement aujourd’hui. Cependant, dommage que la finalité de The Egoists soit trainé en longueur. Surtout lorsque l’on sait comment le déroulement des choses va se produire.

Alors deux possibilités, soit vous êtes bien loin de tout çà et auquel cas, The Egoists ne vous intéressera pas du tout, soit vous êtes plus orienté sur le cinéma de l’émotion, de nostalgie où la liberté d’expression prône et dans ce cas, vous pouvez consentir à vous laisser bercer par cette histoire touchante.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
The Egoists de Hiroki Ryuichi
Note
31star1star1stargraygray