Monster Brawl
Monster Brawl
Monster Brawl
Monster Brawl
Monster Brawl
Monster Brawl
Monster Brawl
Monster Brawl

Monster Brawl

Canada | 2011 | Comédie/Horreur | 89 mins | Un film de Jesse T. Cook | Avec Dave Foley, Art Hindle, Robert Maillet, Jimmy Hart, Herb Dean et Kevin Nash

Scénario de Monster Brawl

Huit monstres connus du grand public sont approchés pour participer à un tournoi de catch. Du zombie au loup garou en passant par le vampire et le cyclope, ils s’affronteront jusqu’à la mort dans un cimetière abandonné. Ce combat ultime des morts vivants est commenté par les légendes du catch Kevin Nash et Jimmy Hart.

Critique de Monster Brawl

Film ayant une très mauvais note sur IMDB, Monster Brawl n’est pas vraiment gâté. J’ai hésité pas mal de temps avant de me décider à voir ce film de Jesse T. Cook, un illustre inconnu pour moi. Un combat de catch avec des monstres ? Que vont-ils inventés encore ? Et pourtant, même si j’étais réticent aux premiers abords, je dois dire que je me suis bien amusé à le regarder. Pourquoi ? Car une fois qu’on arrive à passer le cap des effets spéciaux cheaps, surtout au niveau des déguisements, on se dit que c’est tout de même bien marrant à voir.

Évidemment, quand j’ai vu ce film, je n’étais pas là pour voir un film sérieux. Je savais très bien à quoi m’attendre. Un combat de catch dans un vieux cimetière, avec deux présentateurs typiques de rediffusion de catch, deux bimbos (une blonde, une brune pour des questions préférences pour la gente masculine), un arbitre et un showman sous acide. Et bien sur, des monstres ! Deux équipes, les morts-vivants (poids moyen et lourd) contre les créatures (de même catégorie) qui s’affrontent à mort ! Let’s get ready to rumble !

Monster Brawl est structuré de manière intéressante. A chaque début de combat, on nous présente l’histoire du catcheur en question, avant une petite interview kitch des deux combattants prêts à monter sur le ring et en avant les clés de bras et les coups de la corde à linges. C’est tellement kitch que çà en devient presque drôle. Non pas qu’on se marre dans Monster Brawl, mais c’est divertissant. En plus de çà, je trouve que le rythme n’est pas mauvais, même si la fin était un peu longuette.

Certes, les monstres et les morts-vivants sont des grands classiques du cinéma d’horreur (le zombie, la momie, Frankenstein, le loup garou, le cyclope, la vampire, la sorcière et le putride) mais n’ont pas autant de classe que les grandes productions, mais qu’importe, c’est amusant à voir. Notamment, la présentation du putride, une sorte de créature qui vie dans les marais, présenté à la manière d’un documentaire animalier.

Sur le ring, coup de poing, coup de pied, attaque spéciale (mais pas trop), c’est un peu n’importe quoi, mais encore une fois c’est amusant. Il y a mine de rien pas mal de bonnes petites idées et rien que pour çà, j’ai trouvé le film sympathique. Alors oui, les effets gores sont semi-convaincants, on voit assez facilement les erreurs, pourtant, c’est marrant et parfois, c’est juste ce qu’il me faut.

Quoi qu’il en soit, Monster Brawl est atypique et si vous aimez un peu le catch et le n’importe quoi cheap, Monster Brawl peut vous satisfaire. De mon coté, j’ai trouvé le film plutôt cool, même si il est évident qu’on est loin d’une grande production…et alors ?

Informations DVD | Factoris Films | Image 2.35 VO et VF 5.1 Dolby Digital et DTS pour la VO | copie digitale | Commentaire audio (VO) | Making- Of (sous-titré)

Résumé
Date de la critique
Titre du film
Monster Brawl
Note
31star1star1stargraygray