The Fearless Avenger est un film en trilogie. C’est même la suite de Trail of Blood ! Est-ce que cette suite mérite le détour ? Voyons ça dans la critique de The Fearless Avenger.

Scénario de The Fearless Avenger

Assoiffé de vengeance, Jokichi tente désespérément d’assassiner le diabolique Chogoro mais à la fin, il se fera capturé par des Yakuzas.Sa vie est épargné par la chef Juzaburo dans le but que l’harmonie de sa commémoration de soit pas d’avantage dérangée.

Critique de The Fearless Avenger

The Fearless Avenger de 1972 est la suite du film The Trail of Blood (Critique disponible sur mon site), trilogie autour du personnage de Jokichi. Notre héros est désormais en colère envers les événements qui se sont déroulés dans le premier opus.

Il y perdu sa femme et 3 doigts de sa propre main. Il cherche donc à se débarrasser des deux derniers boss qui ont été mêlés à ces précédents événements. Il va faire plusieurs faux pas, et sa tentative d’assassinat va échouer et sera épargner par Juzaburo.

Cherchant à continuer son parcours de vengeance, il rencontre Umezo un autre boss yakuza qui va lui confier la mission d’accompagner la fille de Juzaburo chez elle, de devenir son garde du corps pendant ce trajet. Il accepte par dépits, et pour continuer à voyager avec l’argent reçu par cette tache. Mais il va apprendre rapidement que cette aventure sera bien plus dure que ce qu’il à l’habitude de vivre. Jokichi est alors rappeler par ses vieux démons et doit refaire face au nom de Chogoro.

Si vous n’avez pas vu The Trail of Blood, on ne comprend pas tout de suite ce qui se passe à l’écran. Néanmoins, un petit récapitulatif est proposé au début du film pour rafraîchir la mémoire, voir expliquer la situation du premier épisode au personnes n’ayant pas eu l’occasion de pouvoir le voir avant. Il en va sans dire que le scénario est connu d’avance.

Ayant 3 chefs yakuzas à éliminer, chaque boss sera le sujet d’une partie de la trilogie. The Fearless Avenger ne fait pas dans le subtile au niveau de ses combats. J’entends par là, que le sang coule à flot et même parfois trop. Néanmoins, les fans de giclées de sang seront ravis de retrouvés cela. Il aurait pu faire partie de la série des Lone Wolf & Cub.

Yoshio Harada, dont les spectateurs les plus attentifs ont pu le reconnaître dans le second opus de Lady Snowblood ou encore Azumi de Kitamura, est plutôt bon dans son rôle. Il joue de façon convaincante, assez pour comprendre son but de vengeance et son solide caractère, mais en même temps, assez humaniste pour obtenir la sympathie du public.

Les moments quelques peu dramatiques du film ne durent bien longtemps et laisse souvent la place à l’action. Car, la trilogie de Jokichi est surtout là pour son fond de vengeance et ses combats tintés de rouges sang. La série est également composée de quelques éléments du genre Exploitation, mais ne prend pas une place prépondérante dans le film.

Pour conclure, cette trilogie est intéressante, mais selon moi ne rivalise pas avec les très grandes trilogies déjà existante. Pourtant, elle se place dans un cadre à part, de part le fait de sa composition visuelle et des mélange de plusieurs genres. Le dernier épisode, Slaughter In The Snow terminera cette trilogie sanglante de Jokichi.

Informations sur The Fearless Avenger

1972 | Chambara | 80 mins | Japon | Un film de Kazuo Ikehiro | Avec Yoshio Harada, Ryunosuke Minegishi et Atsuo Nakamura

The Fearless Avenger
The Fearless Avenger - 1
The Fearless Avenger - 2
The Fearless Avenger - 3
The Fearless Avenger - 4
Résumé
Date de la critique
Titre du film
The Fearless Avenger de Kazuo Ikehiro
Note
31star1star1stargraygray