Election est le premier des deux longs-métrages de Johnnie To. Cela signifie donc qu’il y a également un Election 2 ! Vous avez de la chance, j’ai eu l’occasion de voir les deux films. Mais parlons dans un premier temps du premier.

Scénario de Election

Les grandes figures de la Wo Shing Society, la plus ancienne Triade de Hong Kong, s’apprêtent à élire un nouveau leader. Des rivalités naissent alors entre deux candidats…

Critique de Election

Johnnie To est un réalisateur très intéressant, mais son talent est très aléatoire. Il est capable dans la plupart des cas de faire des films plutôt sympathiques, mais qui manque toujours un peu d’une touche de finesse, un élément manquant faisant défaut au film. Cette fois-ci, Johnnie To s’est dépassé pour réaliser Election.

Election rejoint les plus grands films de Johnnie To qui se regardent encore et encore, je parle de « PTU » ou encore The Mission. De plus, Election n’est pas un sujet nouveau pour Johnnie To. Il reprend en effet ces classiques, comme A Hero Never Dies, la confrontation passive entre deux grosses figures des triades HK, qui n’est pas a proprement dit des ennemis, simplement rivale dans un même groupe.

Election revoit donc le coté classique du cinéma. Des temps assez long sur des gros plans des acteurs, un éclairage soigné, des moments de silence, une musique envoûtante. Rythmer puis casser le rythme. Rares sont les réalisateurs employants ces vieilles techniques simples du cinéma, mais qui sont encore très bonnes et donnent de très bons résultats. Ce type de cinéma marchait très bien pendant les années 40 jusqu’à l’année 70.

Le scénario principal est très facile à comprendre. La société secrète « Wo Shing » vient de nommer la nouvelle tête de celle-ci, et ce dernier doit avoir le sceptre de cette société pour faire valoir son droit. Évidemment, le sceptre deviendra convoitise de la plupart des personnes chargées de le ramener. Une course au sceptre commence…

Ici, les personnages de Johnnie To sont libres. En effet, le film tourne autour de cela dans une très grande partie du film. Les acteurs parlent, discutent, parlement, débattent, se cherchent, font preuve de diplomatie, tout cela mêlé à une ambiance noire, une vision de nuit la plupart du temps, malgré certaines scènes en pleine lumière, on retrouve ici, une certaine ambiance de lumière comme pour PTU.

Les scènes de combats ne sont vraiment pas nombreuses, je me souviens uniquement d’une scène de combat et encore, il n’y a aucun coup de feu, mais uniquement des machettes. La musique du film est très épurée, puisqu’elle ne comporte que des bruits de tambours et de guitare. Néanmoins, la bande originale fait mouche. L’ambiance du film en est décuplée.

Johnnie To ne manque pas non plus de mettre une scène de pause, comme il le fait dans la plupart de ses films. Un peu comme dans Running out of time, dans la scène de voiture, où le suspect à le choix de tenter de partir de la voiture avant que le second le ramène au poste de police, avec un temps d’arrêt à un feu rouge. Ici, on retrouve exactement la même scène, à l’exception prête et que dans Election, ce moment fait monter le suspens, pour finalement voir qu’il ne se passe rien. Ce n’est pas pour le moins inintéressant, Johnnie To maîtrise réellement ce type de scène.

Ce Johnnie to reprend les rennes de ses meilleurs films malgré qu’il soit selon moins bon que The Mission ou autres films cultes de la grande époque de la MilkyWay. Néanmoins, « Election » est une agréable surprise, un superbe film pour tous fans de Johnnie To et de polar noir, d’histoires de triades, de fans des films de Scorcesse.

Informations sur Election

2005 | Polar | HK | Un film de Johnnie To Kei-fung | Avec Louis Koo, Tony Leung ka-fai, Nick Cheung, Simon Yam, Lam Suet, Cheung siu-fai, Gordon Lam, Maggie Siu et David Chiang

Election
Election 1
Election 2
Election 3
Election 4
Résumé
Date de la critique
Titre du film
Election de Johnnie To Kei-fung
Note
31star1star1stargraygray