Devil's Game
Devil's Game
Devil's Game
Devil's Game
Devil's Game
Devil's Game
Devil's Game
Devil's Game

Devil’s Game

Aka : The Game | 2008 | Corée du Sud | Drame/Thriller | 116 mins | Un film de Yun In-Ho | Avec Shin Ha-Gyun, Byeon Hee Bong, Lee Hye-Yeong, Son Hyun-Joo et Lee Eun-Seong

Scénario de Devil’s Game

Un jeune homme fauché accepte le pari fou d’un millionnaire de miser sa vie contre de l’argent dans un jeu consistant à deviner le sexe de l’interlocuteur à l’autre bout de ligne d’un numéro appelé au hasard. Perdant le jeu, l’artiste se réveille…dans le corps du vieux millionnaire et va tenter de récupérer son ancienne identité.

Critique de Devil’s Game

077 58912450…..Yeoposeyo ? Yeoposeyo ? C’est un homme, j’ai gagné mon pari. Vous vous demandez surement quelle mouche m’a piqué pour commencer ma critique du film Devil’s Game par une suite de chiffre et un dialecte coréen ? Tout simplement, je reflète l’idée première du film, celle d’un pari entre deux personnes qui s’amusent à appeler au hasard et qui choisissent s’il s’agit d’un homme ou d’une femme qui répondra à ce dernier.En somme, une sorte de pile ou face des temps modernes.Le concept du film est plutôt mystérieux et laisse présager d’un bon démarrage avec cette histoire d’un jeune artiste sans grand moyen, même carrément fauché, forcé de réunir une somme d’argent conséquente pour venir en aide à sa petite amie.Mais le film prend une tout autre tournure.

Comme par hasard, ce jeune homme reçoit un appel étrange, d’un vieil homme qui est heureux de l’avoir au bout de fil.Celui-ci vient de remporter un pari, comme vous le deviner, il s’agit du pari précédemment mentionné, drôle de coïncidence n’est-ce pas ? Mais en plus de cela, ce dernier souhaite le rencontrer pour le remercier.Finalement, c’est un autre pari qui va lui être proposé, un pacte diabolique, une grosse somme d’argent contre la jeunesse de son corps.L’ambiance est plutôt bonne et ressemble un peu à celle de 13 Beloved, cependant, après les premières vingt minutes du film, celui-ci part « en cacahuètes ».Ce n’est plus que farce et mauvais genre.En effet, le perdant du pari est anesthésié et retrouve son cerveau implanté dans le corps du vieillard, qui lui-même a récupéré le corps du jeune artiste pour continuer à vivre sous une nouvelle identité.Franchement, est-il possible à un spectateur réfléchissant un peu, d’accepter ce postulat ?

C’est alors que Devil’s Game tourne au ridicule, puisqu’il va se résumer à d’un coté, un jeune homme dans le corps d’un vieillard, désespéré de retrouver son corps et de l’autre, d’un vieux con ayant une nouvelle jeunesse.Autant dire que l’originalité du film part vite en poussière.On ne fait qu’observer la vie de l’un et de l’autre et finalement on est bien vite déçu.La fin de Devil’s Game est également très moyenne et trop facile à déceler, un peu plus de mystère aurait surement été le bienvenue. En dehors de cela, les acteurs sont plutôt bons, mais on est loin des bons thrillers du genre et c’est d’autant plus dommage, car le casting de Devil’s Game était pourtant au rendez-vous.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
Devil's Game de Yun In-Ho
Note
21star1stargraygraygray