Death Bell 2 : Bloody Camp
Death Bell 2 : Bloody Camp
Death Bell 2 : Bloody Camp
Death Bell 2 : Bloody Camp
Death Bell 2 : Bloody Camp
Death Bell 2 : Bloody Camp
Death Bell 2 : Bloody Camp
Death Bell 2 : Bloody Camp

Death Bell 2 : Bloody Camp

Aka : Go-sa 2 | 2010 | Corée du Sud | 84 mins | Horreur | Un film de Yoo Sun-dong | Avec Jeong-eum Hwang, Su-ro Kim et Hyeon-sang Kwon

Scénario de Death Bell 2 : Bloody Camp

Dans un lycée, des étudiants sont emmener dans un camp d’étude d’élite pour étudier afin de réussir leurs examens d’entrées. Rapidement, les cadavres s’enchaînent et les étudiants se retrouvent piégés dans l’enceinte de l’établissement…

Critique de Death Bell 2 : Bloody Camp

Est-il possible de réaliser une suite moins bonne que l’original ? La réponse est évidente, nombreuse fois les essais se sont retrouvés ratés. Mais est-il possible de réaliser une suite au raz des pâquerettes d’un film déjà à l’origine, plus que discutable ? La réponse n’est cette fois-ci pas évidente et pourtant, c’est bel et bien ce qu’il se passe avec Death Bell 2 : Bloody Camp. Le pire d’en tout çà, c’est que logiquement, lorsqu’on parle d’une suite, on s’attend a voir un rapprochement entre le scénario du premier opus et celui du second. Quelle idée stupide, au vu des choix du réalisateur qui ne s’est soucié guère du matériau de base. Lors de l’écriture du script, il fût suggéré que les étudiants auraient dû se retrouver confrontés à la résolution de leurs problèmes sous la forme d’un quiz comme ce fût le cas dans le premier épisode. Mais le réalisateur, Yoo Sun-Dong a pensé bon de s’opposer à cette idée en pensant que l’imitation du premier film aurait nuit au sien. Alors que tout le monde sera d’accord que cet élément faisait partie de l’intérêt, voir de l’unique élément intéressant du premier opus. Au lieu de çà, le réalisateur a cru bon d’incorporer ses propres expériences d’école, notamment par l’apparition du professeur autoritaire, interprété par Kim Byung-ok ou du professeur Cha, interprété par Kim Su-ro, ou bien encore de cet esprit de compétition et de violence entre les étudiants. Résultat, un gros flop.

Les premières critiques le montrent bien, considéré comme un alarmant film sans fond ni intelligence, qui tente de suivre les traces de Death Bell, premier du nom, en se vautrant bien comme il faut, indiquant que la seule scène valable de Death Bell 2 réside dans la phase de duel entre une moto armée de lames coupante et d’un étudiant tentant de se débattre. À vrai dire, je rejoins ce constat, alors que d’autres ont plutôt apprécié ce second opus. Chacun son avis sur la question. Je dois dire que, dans ma vision des choses, Death Bell 2 : Bloody Camp est vraiment raté et bas de gamme. En faisant appel à un scénario ridicule dans lequel, une étudiante et adepte de la natation est retrouvée morte dans une piscine, considérée comme s’étant suicidée. Deux ans plus tard, le professeur Park Eun-su rejoint l’école où la belle-sœur de la « suicidée« , Lee Se-heui est hantée par des visions horrifiques et brutalisée par l’étudiant Eom Ji-yun. Eun-su comprend qu’elle aura des difficultés à obtenir le respect de cette classe et fera appel à un ancien professeur, Cha. Se-heui est ses camarades de classe sont alors sélectionnés pour un camp d’étude d’élite pendant l’été où trente étudiants étudient chaque jour pour réussir leurs examens d’entrée. Bien évidemment, les meurtres vont commencer à s’enchainer…Ridicule scénario avec ce Death Bell 2.

Pour tenter de conclure, grosse déception pour ma part, autant le premier opus était agréable et un tout petit peu novateur, autant le second est d’une grande médiocrité. En même temps, se consacrer à un film d’horreur coréen, c’est un peu jouer avec le feu. Très peu de surprise, la plupart du temps, assez médiocre, Death Bell 2 : Bloody Camp ne déroge pas à la règle.