8th Wonderland, c’est un peu la surprise que je n’aurai pas espéré. Pourquoi ? Car ce titre, même sous couvert de défauts, m’a tout de même séduit. Que trouve t-on dans 8th Wonderland ? Vous allez bientôt le découvrir.

Scénario de 8th Wonderland

Des millions de personnes disséminées de par le monde et déçues de la manière dont celui-ci évolue décident de s’unir. Toutes guidées par le même désir d’améliorer les choses, de ne plus subir l’actualité sans pouvoir réagir. Par le biais d’Internet, elles créent le premier Pays virtuel : 8th Wonderland

Critique de 8th Wonderland

8th Wonderland est pour moi une belle découverte. Disponible chez Emilya Edition depuis quelques jours, j’étais curieux de voir ce qu’était ce film à l’affiche intrigante, une sorte d’américain à la Georges Washington habillé d’un fouloir de brigand nous pointant du doigt, avouons-le qu’on ne peut qu’être curieux. Et à vrai dire, j’ai vraiment apprécié ce titre pour différentes raisons.

Si le film s’ouvre à l’image d’un documentaire animalier sur les cafards dont l’un possède une puce implémenté sur son dos ameutant l’ensemble de ses congénères à le suivre, c’est rapidement sur la couverture d’un événement politique que l’on se retrouve, celle des élections présidentielles du sud des Amériques. Parallèlement, on y voit le vote d’une communauté en ligne, la 8th Wonderland, la huitième merveille du monde, directement lié au monde réel. Les deux votes se terminent au même moment et le film part dans un flashback de quelques mois pour comprendre ce qu’on vient de vivre.

À cette époque, la communauté de 8th Wonderland n’est qu’un petit groupe de personne connu pour faire de petites blagues par-ci par-là pour revendiquer leurs idées. La première fois que l’on parle de cette communauté, c’est par l’installation secrète de distributeur à préservatifs dans une église catholique. Mais petit à petit, la communauté va trouver de nouveaux adeptes et va peu à peu devenir un vrai pays virtuel capable de mettre en place des actions de grandes envergures pour modifier le cours des choses dans le monde.

Au niveau de la technique du film, ce n’est pas vraiment ce que j’ai retenu, le film n’est pas un exemple de technique cinématographique, car c’est surtout sur le fond que le film m’a intéressé. Cette idée d’avoir de manière virtuelle, un pays qui rassemble des êtres humains de tout horizon dans un but commun est vraiment le point fort de ce 8th Wonderland. Les acteurs sont convaincants pour la plupart, avec une grosse majorité d’acteurs anglais.

Pour moi, c’est clairement un film à voir pour son concept avant tout. Car il nous offre une idée que l’on a rarement vue au cinéma, tout du moins, à ma connaissance, de plus de manière entraînante capable d’attirer tout type de spectateurs. Bref, c’est une découverte forte sympathique que je vous recommande si vous êtes capable d’apprécier un film pour une idée et non pas pour sa forme uniquement.

Informations sur 8th Wonderland

2008 | Drame\Thriller | 94 mins | France | Un film de Nicolas Alberny et Jean Mach avec Matthew Géczy, Robert William Bradford, Alain Azerot, Eloïssa Florez, Ahlima Mhamdi,Michael Hofland et Irina Ninova

8th wonderland cover
8th wonderland - 1
8th wonderland - 2
8th wonderland - 3
8th wonderland - 4
8th wonderland - 5
8th wonderland - 6
8th wonderland - 7
Résumé
Date de la critique
Titre du film
8th Wonderland de Nicolas Alberny et Jean Mach
Note
31star1star1stargraygray