The Outlaw
The Outlaw
The Outlaw
The Outlaw
The Outlaw
The Outlaw
The Outlaw
The Outlaw

The Outlaw

Aka : Outlaw | 2010 | Corée du Sud | 97 mins | Policier | Un film de Kim Cheol-han & Shin Jae-hyeok | Avec Gam Wu-Seong, Jang Shin-Yeong, Lee Seung-Min, Choi Won-Young, Yun Ji-Min, Tak Teu-In, Ha Seong-Cheol et Kim Min-Jwa

Scénario de The Outlaw

Le détective Oh Jeong-su fait partie de la section homicide. Un tueur fait régner la loi en tuant sur son passage des victimes au hasard. Oh Jeong-su va prendre sa revenche sur ce dernier, même si il doit franchir les lois…

Critique de The Outlaw

Enfin, un bon film coréen comme on devrait en voir plus souvent. Certes, ce n’est pas un film extra ordinaire, hors du commun et hallucinant de nouveauté, mais je dois bien le dire que j’ai passé un sacré bon moment devant celui-ci. Première chose à noter lorsque j’ai vu The Outlaw, c’est son côté sombre. Ici, tout s’acharne, le monde est pourri, remplit de tueurs sans merci, n’ayant plus aucune âme, la mort est amusante, le meurtre est devenu un passe-temps, un hobby de jeunes bourgeois et d’être n’ayant pas trouvé de sens à leur vie. Ici dans The Outlaw, les gens se font assassiner sans raison, simplement parce qu’il passait dans le coin, au mauvais moment à la mauvaise période de l’année. Que voulez-vous que je vous dise, il fait pas bon se balader dans Séoul. Dans toute cette barbarie, un poste de police tente de mener à bien l’ordre en ville, notamment en tentant de faire main mise sur ces nouveaux tueurs. Le détective Oh Jeong-su n’en est pas à son premier cas, il est assuré, il connaît son métier, mais reste toujours aussi atteints lors qu’il se retrouve confronter à un criminel, qui n’a aucun remord à avoir tué un être humain de sang-froid, comme s’il s’agissait d’une banalité.

Un jour, c’est sur le cas d’une jeune femme ayant réussi à s’échapper de ses agresseurs, qui l’ont enfermée et violée, qu’il décide de lui porter toute l’attention qu’il pourra, amenant quelques mois plus tard, la naissance d’un nouvel amour et même d’une petite fille prête à naître. Malheureusement, le sombre passé resurgit et le couple ne tient pas le coup. Sept ans plus tard, Oh Jeong-su reçoit un appel lui indiquant que sa fille est née et en bonne santé et que celle-ci souhaite le voir ainsi que sa femme. Mais le coup du sort sera terrible…il n’a plus aucune raison de vivre. The Outlaw est donc un film très sombre, le genre de film qui ne fait pas bon à voir lorsqu’on n’est pas dans son assiette. Pourtant, le duo de réalisateurs réussissent à nous offrir un film prenant et même surprenant. Car si la première partie de The Outlaw est assez convenu, la seconde est tout simplement excellente. Oh Jeong-su décide de quitter la police et de partir traquer les meurtriers en ville. Heureusement pour vous, je n’en dirais pas plus sur le scénario, car je me dois de vous garder la surprise. En effet, la dernière demi-heure du film est simplement jouissive.

Le film s’élève haut, très haut, en nous offrant une scène monumentale et un twist tout simplement parfait, rarement j’ai été aussi surpris d’un retournement de situation aussi bien pensé et surtout qu’on ne doutait absolument pas. On ne le voit absolument pas venir et de ce fait, le résultat est réussi. Car si The Outlaw ne brille pas forcément par sa réalisation que j’ai trouvé un peu trop hollywoodienne, avec des découpes pas franchement nécessaires et des jeux de caméra pompeux, le scénario, lui, tient vraiment la route. Il est difficile pour moi de vous expliquer la surprise de fin sans vous en dévoiler davantage, donc je ne serais que trop vous conseiller de vous jeter dessus. Car pour moi, la dernière demi-heure du film, vaut à elle toute seule, le mérite d’être vue. En voyant le trailer il y a quelques mois, j’étais quasiment sûr que ce film serait une petite merveille, je dois dire que je ne m’étais pas trompé. Merci à la Corée du Sud.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
The Outlaw de Kim Cheol-han & Shin Jae-hyeok
Note
31star1star1stargraygray