The Intruder
The Intruder
The Intruder
The Intruder
The Intruder
The Intruder
The Intruder
The Intruder

The Intruder

aka : Kheaw Aa-Kaard | 2010 | Thaïlande | 102 mins | Horreur | Un film de Thanadol Nualsuth & Thammanoon Sakulboonthanom | Avec Sakujaroensuk Apinya, Aungkana Timdee, Wasana Charakorn, Peerawish Bunnag, Kwankao Scetamaia et Sukol Pongsathat

Scénario de The Intruder

Un nouvel immeuble a été négligemment construit sur des anciens marais réputés ayant grouillé de serpents venimeux en tous genres dans des temps anciens. Un rituel va justement les réveiller…et aux invertébrés d’infiltrer le bâtiment et de ne laisser (quasiment) aucun survivant.

Critique de The Intruder

Parfois, on tombe sur un film sur lequel on ne pensait pas trouver ça. Présenté comme un film d’horreur thaïlandais, ma première idée fut de me dire que j’allai tomber sur un film de fantôme assez gore, une constante assez fréquente dans le cinéma d’horreur de ce pays. Finalement, lorsque j’ai compris qu’il s’agirait ici, de films à serpents, j’ai assez vite déchanté pour être franc. Les films d’horreur faisant appel à des animaux, reptiles ou autres insectes pour véhiculer une peur chez le spectateur à travers des phobies n’ont jamais été un élément me poussant à m’intéresser à ce genre de film. Je trouve qu’il s’agit d’un sous-genre des films d’horreur, un genre moins « prestigieux » que les véritables films d’horreur.

The Intruder est réalisé par les assistants-réalisateurs de Meat Grinder, apprécié pour sa teneur en élément gore et son style graphique. De ce coté là, The Intruder tient la barre, les effets gores sont assez présents, on notera l’attaque d’un serpent qui fait de l’œil d’un geek son déjeuner, un découpage de chez le boucher, d’une jambe infectée par le poison à l’aide d’un gros morceau en verre ou différentes petites séquences du genre, pour remplir le quota nécessaire à son appellation. Interdit au moins de 18 ans, The Intruder ne réfléchit par trop à utiliser un maximum d’effets grâce à sa nouvelle classification. De l’action, The Intruder n’en manque pas. Les serpents arrivent rapidement parmi les locataires et chassent leurs proies sans répit. À cette occasion, le film a été réalisé à l’aide d’un bon nombre de serpents sous contrôle. Par contre, The Intruder n’est pas aussi bon dans le reste.

En effet, du côté des personnages, c’est le vide. Le développement psychologique est quasi-inexistant et sont que très peu intéressants. Au lieu de faire appel à des stéréotypes qui auraient pu être largement suffisants, les réalisateurs ont choisi d’autres stéréotypes, qui ne sont finalement que de simples gens sans intérêt. Résultat, les personnages sont assez insipides, qu’ils meurent ou qu’ils poursuivent leurs vies, qu’importe finalement. La seule chose que l’on souhaite voir, c’est les serpents qui attaquent avec plein d’effets gores. D’ailleurs, le film aurait dû accentuer cela, jouer carrément à fond cette carte, plutôt que de tenter de faire autre chose. Le film n’est pas si mal que çà, mais il sera vite oublié. Juste assez marrant à voir une fois.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
The Intruder de Thanadol Nualsuth
Note
21star1stargraygraygray