R-Point
R-Point
R-Point
R-Point
R-Point
R-Point
R-Point
R-Point

R-Point

2004 | Corée du Sud | 106 mins | Horreur/Guerre | Un film de Gong Soo-Chang | Avec Son Byeong-ho, Lee Seon-Gyun, Gam Wu-Seong, Park Won-Sang, Ahn Nae-sang, Lee Eun-Hye, Jeong Gyeong-Ho, Oh Tae-Gyeong et Lee Dong-Gyu

Producteur : Jang Yun-Hyeon | Chorégraphe : Ju Yeong-Min | Compositeur : Jang Yeong-Kyu & Lee Byeong-Hun | Monteur : Nam Na-Yeong | Directeur Photo : Seok Hyeong-Jin

Scénario de R-Point

Pendant la guerre du Vietnam, un groupe de soldat est envoyé au R-Point (Romeo Point) apres avoir reçu un message radio de soldats ayant disparus 6 mois auparavant près du R-Point. Leur terrifiante journée commence dans la jungle maudite où on ne fait pas la distinction entre humains et fantômes…

Critique de R-Point

Suite à la sortie du film en DVD par WE Prod, j’ai décidé de revoir R-Point que j’avais eu l’occasion de voir lors de sa sortie en Corée du Sud suite au petit succès qu’il avait provoqué chez lui. En effet, ce dernier revisite l’histoire du R-Point, point de rendez-vous faisant référence à une importante région stratégique dans une île à 150 Km de la ville de Ho Chi Minh. Les soldats français étaient fascinés par la beauté de cette île, sur laquelle un centre de loisirs et un hôpital militaire ont été construits. Mais cette terre à son passé secret, une malédiction qui hante la population depuis 30 ans. Lors de la première guerre du Vietnam en 1949, douze soldats français qui étaient partis en guerre contre la guérilla communiste ont mystérieusement disparu. Un total de 650 personnes ont été annoncées comme étant disparues sans aucune explication. En 1972, lors de la seconde guerre du Vietnam, neuf soldats coréens ont disparu dans cette même région. On compte un certain nombre de transmissions radio inexplicables par ce groupe pendant 6 mois demandant de l’aide pour être secourus. S’agit-il d’une légende ou de faits réels ? À vrai dire, en voyant une tombe sur laquelle ‘No Return‘ est marquée gisant encore à l’entrée de cette région, on peut se poser des questions. En plus de cela, cette même journée, des gens de l’île ont rapporté des faits au sujet d’une fille ayant été aperçue, mais ayant été assassinée sauvagement depuis longtemps.

Pour faire fonctionner le postulat, Gong Soo Chang mélange le genre du film de guerre et le film d’horreur. Quoi de plus logique en même temps, que de mélanger ces deux genres finalement pas si loin l’un de l’autre. D’ailleurs, l’expression « l’horreur de la guerre » colle parfaitement au film. En effet, ici, R-Point ne joue pas la carte de l’horreur classique, celle que l’on voit régulièrement dans les films du genre, ce fantôme revanchard qui vient hanter quelques honnêtes gens. Au lieu de cela, le réalisateur a préféré jouer sur l’aspect psychologique des soldats pour mieux faire ressortir la peur qu’ils ressentent. L’ennemi pouvant être partout, ils sont tous le temps sous pression, la peur au ventre et la fascination pour les événements étranges. Le film fait donc appel à une forme classique du film d’horreur, mais également sous forme psychologique. Cependant, Gong Soo Chang n’est pas un réalisateur très talentueux, certes, il est capable de tirer la meilleure partie de son scénario pour faire un film plutôt correct, cependant, il n’a pas su révéler tout son potentiel.

Du côté de l’interprétation, on retrouve des acteurs assez bons, donnant un certain cachet à R-Point et du point de vue de la mise en scène, c’est finalement classique sans pour autant être trop simple. Alors oui, on peut dire que le film n’est au final pas si original que cela, empruntant des choses déjà vues dans le film de guerre, mais également dans le film d’horreur, il arrive tout de même à ficeler ces deux univers de manière concluante sans pour autant être surprenant. Finalement, R-Point est quelque peu décevant non pas dans son ensemble qui vous fera passer sans aucun doute, un moment de divertissement cinématographique, mais la déception ne se lira uniquement dans les yeux que de ceux qui connaissent l’historique du R-Point et qui auraient préférés avoir une utilisation plus judicieuse de ce matériau de base. Cependant, l’édition de WE Prod est clean et mérite largement que l’on découvre ce film se situant tout de même dans la partie haute du panier des films coréens qui sortent chaque année.

Informations DVD | Editeur : WE Prod | Dolby Digital 5.1 Français & Coréen | Sous-Titres : Français | Format 1.85 – 19/9 compatible 4/3 | Bonus : Commentaires audio du réalisateur et producteur – Making-Of – Interview du réalisateur – Les effets spéciaux du film – Les effets sonores – Les costumes et les décors – Journal de bord d’un reporter anglais à R-Point

Résumé
Date de la critique
Titre du film
R-Point de Gong Soo-Chang
Note
31star1star1stargraygray