M

M Cover

Réalisé par : Lee Myung-Se
Année : 2007
Pays : Corée
Genre : Policier/Drame
Durée : 109 mins

Interprété par

Kang Dong-Won
Lee Yeon-Hee
Gong Hyo-jin

Compositeur : Cho Sung-woo
Scénariste : Lee Hae-kyung et Lee Myung-Se

Scénario : Un écrivain n’arrive pas à écrire une ligne de son nouveau roman alors qu’il est perturbé par des souvenirs de sa petite amie de lycée…

Critique

Après son film Sur la trace du serpent en 1999 et son très critiqué Duelist en 2005, Lee Myung-Se revient avec son film M, un film qui semble bien plus sombre que ces précédentes œuvres et en effet, on peut dire qu’il s’agit bien de cela, mais tout de même avec quelques petits cotés, ambiance romantique, qui selon moi, enlève toute la puissance au film, qui partait bien au début, mais qui nous plonge parfois dans des longueurs qui n’auraient pas du être et qui ne permet pas à M d’être le film qu’il prétend malgré d’évidentes qualités sur la mise en scène et l’esthétique du film.

M image 1

En comparaison à ses deux précédents films à la contestable qualité, on ne peut nier que Lee Myung-Se à donné un sérieux coup de pouce à son dernier film, qui nous dévoile un univers glauque, presque irréel, entre scènes psychologiques et total décrochement de la réalité des faits, dans lequel un écrivain, Min-wu, est tourmenté par son passé et les rêves qu’il fait chaque soir, en le bloquant dans l’écriture de son prochain roman tant attendu par ses proches et surtout par son impresario ayant déjà fait beaucoup pour lui, notamment en lui avançant de l’argent avant même d’avoir fini d’écrire son livre.

M image 2

L’univers est donc plutôt sombre, même les scènes lumineuses semblent être plongées dans une obscurité masquée, tout comme les multiples scènes se déroulant dans l’appartement de Min-wu dans lequel on ne voit presque rien, comme si la confusion régnait autant dans la tête du protagoniste que dans les décors dans lesquels il évolue.

Cette obscurité se découvre également dans la dissimulation d’élément, comme le visage de sa future femme qu’on ne voit presque pas pendant une grande majorité du film ou par les perturbées pensées du protagoniste principal, qui évoluera entre ses fidèles pensées de sa bien-aimée du passé et ses présents démons qui le hantent la nuit jusqu’à le poursuivre la journée, l’empêchant de réaliser le travail pour lequel il est payé.

M image 3

Lee Myung-se, réalise avec M, un sacré effort esthétique et artistique, offrant une beauté à chaque plan non dénué de sens, teinté d’une certaine vision psychologique de chaque scène, proche de l’état d’esprit dans lequel se trouve le principal protagoniste.

La première partie est tout à fait correcte, nous plongeant directement dans cette sombre ambiance à coups de flash-back intemporels, et nous apportant une ambiance perturbante par un apport d’effets de claustrophobie qui donne un certain genre au film.

Le souci du film, c’est sa seconde partie, le scénario change complètement de style et perd énormément de son intérêt jusqu’à ce que l’ennui guette le spectateur malgré une approche psychologique intéressante.

M image 4

Au final, M est interprété de manière crédible, Kang Dong-won s’en tire plutôt bien et Gong Hyo-Jin assure également de son coté, malgré le peu d’apparitions cinématographiques qu’elle a pu faire ces derniers temps.

Lee Myung-Se réalise une belle amélioration de son talent, mais n’arrive pas à totalement convaincre par la deuxième moitié de son œuvre qui aurait mérité d’être un peu plus travaillée.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
M de Lee Myung Se
Note
31star1star1stargraygray