I come with the rain
I Come With The Rain
I Come With The Rain
I Come With The Rain
I Come With The Rain
I Come With The Rain
I Come With The Rain
I Come With The Rain

I Come With the Rain

Aka : Je viens avec la pluie | 2008 | Vietnam/France | Policier/Drame | Un film de Tran Anh Hung | Avec Josh Hartnett, Kimura Takuya, Joann Cabalda Banaga, Tran Nu, Shawn Yu, Elias Koteas et Lee Byeong-Heon

Scénario de I Come With the Rain

Kline, un ancien officier de police de Los Angeles, aujourd’hui détective privé, est engagé par un riche industriel d’origine chinoise pour enquêter sur la disparition en Asie de son fils unique, Shitao. Il retrouve sa trace aux Philippines puis poursuit ses investigations à Hong Kong. Il y retrouve un vieil ami officier de police, Meng Zi, qui l’entraîne avec lui sur les traces de Su Dongpo, un des leaders de la mafia locale. Grâce à quelques indices, Kline a l’intuition que l’enquête de Meng Zi peut l’amener à Shitao. Mais son ami est victime d’une tentative d’assassinat et hospitalisé.

Critique de I Come With the Rain

Voici un film que j’ai longuement attendu, ayant couvert son actualité plusieurs fois à l’aide d’un lecteur assidu tout aussi excité que moi de voir à quoi pouvait ressembler le dernier film de Tran Anh Hung et franchement, mes attentes étaient bien trop au dessus du résultat final. Attention, I Come With The Rain est très correct, cependant, de nombreux défauts y sont présents, je dirais même qu’en réalité, je l’aime autant que je le déteste. Tentons de voir un peu plus en détail, cette critique qui semble déjà profiler un antagonisme profond. Aux premiers abords, nombreuses critiques ont complètement pourries I Come With The Rain, le considérant comme le plus mauvais film de l’année, sérieusement, ce ne sont que des critiques purement subjectives annonçant une déception accentuée, certes le film est étrange et souvent déconstruit, mais est-il pour autant mauvais ?

Ce n’est pas vraiment Josh Hartnett qui m’aurait poussé à voir I Come With the Rain, mais bel et bien Tran Anh Hung aux commandes, Lee Byeong-Heon dans le rôle du bad-guy de service et bien évidemment Radiohead sur une partie de la bande-son du film. À vrai dire, il n’en fallait pas plus pour me convaincre. Avec un titre aussi mystique que celui-ci, on pouvait bien se demander à quoi on allait se heurter. Mais je dois dire que la très longue attente avant de voir arriver I Come With the Rain dans les différents moyens de distribution a beaucoup trop attiser nos attentes, résultat, la déception est là, fatalement. On savait que le film était assez noir et c’est le cas, cependant, il est trop décousu pour vraiment être absorbé par ses images et son scénario. À force de recherche d’effets de styles, le fondement même du scénario s’effrite peu à peu, nous laissant des jointures mal terminées avec des choix idéologiques multi-directionels qu’il en devient difficile d’en faire un tout construit. Car à vrai dire, des bonnes idées, il y en avait tout un tas, mais celles-ci sont soit trop obscures soit trop étouffées par le scénario.

Regardons les bons cotés de I Come With The Rain, Lee Byung-Hun est très bon, il faut l’avouer, cet acteur à une classe et une certaine aisance à interpréter les rôles qu’on lui confit, Kimura Takuya, malgré un rôle central n’est pas forcément mis le plus en avant et n’est pas le plus intéressant. Cependant, le personnage qu’il joue est carrément mystique et interroge le spectateur sur sa raison d’être. Cependant, la succession de flashbacks et de liaisons mal construites vient tacher l’ensemble du film. Les allusions au monde religieux sont assez pointues et nécessite d’avoir certaine connaissance pour en saisir toutes leurs subtilités, pourtant le scénario est original, l’ambiance est tout de même très bien rendue, mais le fait que le film prend différentes directions sans réellement se décider et arrondir certains éléments, donne un résultat mitigé. Ne vous détrompez pas, I Come With the Rain est appréciable, mais bien en dessous des monstrueuses attentes des spectateurs après un aussi long temps de patience qu’il nous aura fallu avant de pouvoir le voir.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
I Come With The Rain de Tran Anh Hung
Note
31star1star1stargraygray