Retour dans le cinéma d’horreur et plus particulièrement les zombies avec Train to Busan, une super-production sud-coréenne. Est-ce qu’il mérite le détour ? Voyons cela ensemble !

Scénario de Train to Busan

Sok-woo vit à Séoul avec sa fille Soo-ahn, mais il est peu attentionné: il ne va pas à une fête à l’école où elle doit chanter, il lui offre un cadeau pour son anniversaire qu’il lui avait déjà offert pour la journée des enfants. Soo-ahn lui dit alors qu’elle veut retourner chez sa mère à Busan. Le lendemain, ils embarquent dans le Korea Train Express (KTX), un train rapide qui doit les amener de Séoul à Busan. Juste avant le départ, une jeune fille qui semble malade réussit à monter dans le train ; et alors que le train quitte la gare, celle-ci est envahie par un groupe d’individus qui attaquent le chef de quai.

Critique de Train to Busan

Train to Busan, c’est le film de zombies à la sauce sud-coréenne ! Il se structure ainsi, comme tout les films catastrophes que l’on peut voir sur nos écrans. Il suit les codes du genre, marque parfois son spectateur sur certaines scènes, mais reste tout de même en arrière par rapport à d’autres productions du genre, avec une mise en scène qui manque parfois de puissance. C’est dommage car Train to Busan aurait pu être bien plus intéressant et qu’il ne manque pas de scènes saisissantes.

En effet, l’action se passe principalement dans un train, dans un endroit clos et confiné et pourtant, une majeure partie des scènes d’action se déroulent en dehors de celui-ci, laissant ainsi le spectateur entrevoir une possibilité de liberté. Dommage, car Train to Busan n’est pas inintéressants. Il montre que dans un cadre de pandémie, la seule chose qu’il nous reste, c’est notre humanité, notre entraide.

Je dis dommage, car malgré tout, Train to Busan est sans doute l’un des films de zombies les plus réussis de ces dernières années. Même si le film de zombies à perdu un peu de sa splendeur, le réalisateur arrive à nous montrer qu’il est toujours possible de faire des films de genre efficaces. C’est une manière intelligente de faire un film de zombies. Car sans tomber dans le grossier du genre, Yeon réussit à faire passer son message concernant le découpage de la Corée du Sud par classe. Il y a les pauvres et les riches et pour certains, ils n’ont pas les mêmes droits de vie.

Bref, je vous le recommande pour peu que vous aimez les films de zombies et que vous êtes amateur de cinéma asiatique. Vous aurez quelque chose à vous mettre sous la dent pour avoir votre dose de morts-vivants.

Informations sur Train to Busan

Aka: Dernier train pour Busan | 2016 | Horreur | 118 mins | Corée du Sud | Un film de Yeon Sang-ho | Avec Gong Yoo, Kim Soo-an, Jeong Yu-mi, Ma Dong-seok, Choi Woo-sik et Ahn So-hee

Train to Busan
Train to Busan 1
Train to Busan 2
Train to Busan 3
Train to Busan 4
Train to Busan 5
Train to Busan 6
Train to Busan 7
Résumé
Date de la critique
Titre du film
Train to Busan
Note
41star1star1star1stargray