A Straightforward boy est l’un des premiers films du réalisateur Ozu Yasujiro ! Déjà à cette époque, le monsieur était capable avec peu, de nous faire vivre des scènes de vies plus vraies que nature. Voici ma critique de A Straightforward boy !

Scénario de A Straightforward boy

Un garçon se lie d’amitié avec son kidnappeur…

Critique de A Straightforward Boy

Et bien voilà, ça y est, j’ai vu, ma première œuvre de Ozu Yasujiro. Ce grand personnage de la réalisation japonaise est tellement imposant par sa filmographie qu’il ne mérite que le respect. Ce petit court métrage, de 14 minutes, m’a paru une bonne raison pour tenter l’expérience. Et ce n’était pas gagné, puisqu’il s’agit de A Straightforward Boy a été réalisé en 1929,époque où le cinéma était encore à son stade du muet.

Ozu Yasujiro est très fort. Même dans ce petit court métrage, tout son talent se dégage, remplit l’image et attire le spectateur.
C’est une chose très importante lorsque le film est du genre muet. C’est d’ailleurs très bizarre de regarder un film muet à notre époque, un effet bizarre se produit au début du film, un manque flagrant de sonorité.

A Straightforward boy est une petite merveille. Le scénario est tout simplement excellent et cadre parfaitement avec la durée de l’œuvre. Un kidnappeur s’empare d’un enfant lors d’une sorte de fête foraine, et le sort va jouer de lui, puisque le petit garçon va se retrouver être un gentil petit diable menant la dure vie à ses ravisseurs. L’air innocent du petit garçon représente un grand point fort du film, car tout tourne autour de lui.

On assiste à des scènes très amusantes, comme celle où le petit garçon tire des flèches avec un pistolet en plastique sur le crane de l’un de ses kidnappeurs sans que celui-ci s’en aperçoive, ou encore comme le moment où le petit garçon comment à tirer sur son ravisseur avec un pistolet à eau, qui s’avère cette fois-ci remplit avec le saké de son kidnappeur, le tout dans un mutisme profond qui ne gâche en rien à la scène.

Pour conclure, cette œuvre, prémisse du génie de Ozu Yasujiro, est tout simplement excellente. Un court-métrage de quinze minutes, où rien n’est laissé au hasard. Une petite perle dans le monde du cinéma muet.

Informations sur A Straightforward boy

Aka: Un Garçon Honnête | 1929 | Court-métrage | 14 mins | Japon | Un film de Ozu Yasujiro | Avec Aoki Tomio, Saito Tatsuo et Sakamoto Takeshi

A Straightforward boy cover
A Straightforward boy - 1
A Straightforward boy - 2
A Straightforward boy - 3
A Straightforward boy - 4
Résumé
Date de la critique
Titre du film
A Straightforward Boy de Ozu Yasujiro
Note
41star1star1star1stargray