Parking
Parking
Parking
Parking
Parking
Parking
Parking
Parking

Parking

Aka : Ting Che | 2008 | Taïwan | 106 mins | Drame | Un film de Chung Mong-Hong | Avec Chang Chen, Chapman To, Leon Dai, Jack Kao et Guey Lun-Mei

Compositeur : Dong An | Scénariste : Chung Mong-Hong | Directeur Artistique : Chao Shih-Hao | Monteur : Lo Shih-Ching | Directeur Photo : Chung Mong-Hong

Scénario de Parking

C’est le jour de la fête des mères à Taipei. Chen Mo a pris rendez-vous avec sa femme pour un dîner, avec l’espoir de renouer leurs liens distendus. Mais, il trouve sa voiture bloquée par une autre garée en double file après l’achat d’un gâteau…

Critique de Parking

Nouveauté chez Spectrum Films, Parking marque le cinéma indépendant, c’est une petite surprise qu’on aimerait voir plus souvent, le genre de métrage réalisé avec quelques billets tirant sa force de son ambiance, de ses personnages et de sa manière à nous présenter les choses. Dès le début de Parking, on sait que l’on se trouve dans un film à petit budget. Exit, la surenchère d’effets visuels, ici, place au naturel quelque peu sordide d’une petite rue de Taipei, un dimanche soir, jour de la fête des Mères. Parking est un film aux allures théâtrales, il est composé d’une unité de temps, une soirée, d’une unité de lieu, une ruelle et son voisinage de Taipei et une unité d’action, celle de retrouver le propriétaire de la voiture bloquant celle de notre protagoniste principale, Cheng Mo, qui tente de retrouver sa femme après être passé à la pâtisserie du coin pour y acheter un bon gâteau au chocolat pour le dessert.

Rien de plus banal que l’histoire de cet homme aux apparences sans problèmes. Parking fait l’état d’une société à la situation difficile. On pourrait y voir dans cette place de parking qu’occupe Cheng Mo, une impasse à la vie de société, il est coincé entre deux voitures dont les propriétaires semblent complètement absents et même carrément non concernés par son problème. La représentation est évidente, « chacun sa merde » comme on dit vulgairement. On pourrait même y voir, l’errance d’une société qui n’a pas vraiment sa place, elle tente de survivre comme elle le peut, même si cela passe par l’illégalité. Qui pourrait penser qu’une simple voiture garée en double file pourrait autant changer la vie d’un homme en si peu de temps ?

Dans sa forme, Parking est réellement bien découpé. En suivant le protagoniste principal, on nous présente divers personnages secondaires dont le réalisateur nous fait le portrait. Plus notre personnage principal les croise, plus leur histoire est dévoilée. Il est rare d’y croiser des gens heureux, le cinéaste nous dresse bel et bien un sombre tableau d’une société de Taipei, imagée par cette jeune chinoise venue pleine d’espoir avant de se rendre compte qu’elle finira prostituée quasiment à vie. En plus de nous dresser un tableau, le réalisateur n’hésite pas à mêler divers genres.

On y croise des scènes de disputes de couple, notamment Cheng Mo et sa femme, à cause d’une stérilité alors que ces derniers souhaitent avoir un enfant ou encore, une vieille dame pensant retrouver son fils exécuté il y’a bientôt 6 ans. À travers une très belle photographie, c’est tout un univers qu’on nous dévoile, faisant ainsi la part belle à une stylisation tout en prenant soin de casser cette image en y apportant des dialogues en décalage, tout comme certaines scènes. D’un coté, un riche homme fétichiste d’une prostituée en train d’uriner, de l’autre, une vieille dame aveugle heureuse d’avoir retrouvé le temps d’un instant, son fils décédé.

Finalement, Parking est une œuvre qui ne se préoccupe pas de faire du cinéma adapté à la majorité du public, il n’hésite pas à pointer du doigt le coté sombre de Taipei et la société du pays dans un cachet cinématographique bien à lui, qui lui permet de faire briller, une simple soirée « de merde » en un véritable voyage de quartier, intime et personnel.

Informations DVD | Éditeur : Spectrum Films | Distributeur : Arcadès | Format : DVD9 | VOST Français | Bonus : Making-of | Court-métrage : Summer Afternoon

Résumé
Date de la critique
Titre du film
Parking de Chung Mong-Hong
Note
31star1star1stargraygray