Avec A Family, on plonge dans l’univers du cinéma coréen et notamment, dans la structure familiale. Est-ce que A Family mérite de lui consacrer du temps ? Nous allons voir cela dans ma critique du film !

Scénario de A Family

Alors qu’un père vit tranquillement avec son jeune fils, sa fille sort de prison et vient boulverser la vie de famille en refaisant surgir les problèmes du passé…

Critique de A Family

A Family est le premier long métrage de Lee Jeong-Cheol, un drame plutôt intimiste basé sur un scénario proche de certains films noirs. Ce dernier est plutôt classique dans son début, une jeune femme est libérée de prison et tente de se repentir, elle a du mal à renouer des liens avec son père malade, mais est plus que présente pour son petit frère, alors qu’en parallèle, les anciennes connaissances de sa vie passée reviennent la menacer de représailles, si elle ne paye pas ce qu’elle devait avant d’entrer en prison. En réalité, le scénario est bien plus complexe que cela, mais on ne s’en aperçoit pas directement, car la jeune femme cache bien des mystères.

A Family est donc divisé en deux parties parallèles, celle d’une jeune femme tentant de renouer un lien avec sa famille et le retour des vieux démons du passé. Le scénario laisse tout de même une grande liberté pour la partie familiale, qui reste tout de même le cœur de l’histoire. Cette famille composée du père, ex policier, atteint d’une leucémie, la jeune femme qui vient à peine de sortir de prison, et son petit frère, véritable source de bonheur dans cette famille déchirée par le passé.

Le film prend parfois des tournures très dramatiques, amenant un bon paquet d’émotions au spectateur, qui aura tout de même du mal à ne pas être touché par cette relation familiale. On ne part pas dans des excès mélodramatiques ou larmoyants, mais on est tout de même sur un fil à la limite des deux genres. La bande-son du film, teintée de violon et de piano est tout à fait à sa place, apportant des touches de nuances entre les différentes scènes.

L’interprétation du film est excellente. L’actrice Su Ae, qui interprète ici son premier rôle du grand écran est tout simplement incroyable. Elle joue avec une certaine essence, et mérite de faire partie du film. Une actrice à suivre de très près. Le père, interprété par Ju Hyeon, est indescriptible, il représente un passé douloureux, et une conviction d’âme des plus surprenantes, le petit Park Ji-bin, plein de gaieté et bien sur l’acteur Park Hee-sun, qui interprète ici, le maître-chanteur, prêt à tous pour récupérer ce qui lui est dû.

A Family est avant toute chose, un magnifique portrait de famille dans laquelle le passé à instaurer un climat de rancune, on plonge dans ce gouffre pour découvrir peu à peu les secrets de cette dernière. On ressent très bien les sentiments des personnages envers les autres, des non-dits qui ont brisé cette famille. Même si un futur se dessine avec la joie du petit garçon, elle masque une blessure bien profonde qu’il est difficile de guérir. En tout cas, A Family est un superbe film intimiste, qui se place très bien dans la nouvelle collection Ciné à Part de l’éditeur Kubik Vidéo. Je remercie d’ailleurs ce dernier ainsi que Edito sans qui je n’aurais pas pu faire cette critique.

Informations sur A Family

2004 | Drame | 95 mins | Corée du Sud | Un film de Lee Jeong-Cheol | Avec Su Ae, Ju Hyeon, Park Ji-Bin, Park Hee-Sun, Uhm Tae-Wung et Jeong Wuk

A Family Cover
A Family - 1
A Family - 2
A Family - 3
A Family - 4
Résumé
Date de la critique
Titre du film
A Family de Lee Jeong-Cheol
Note
41star1star1star1stargray