Daytime Drinking
Daytime Drinking
Daytime Drinking
Daytime Drinking
Daytime Drinking
Daytime Drinking
Daytime Drinking
Daytime Drinking

Daytime Drinking

2009 | Corée du Sud | Drame | 115 mins | Un film de Noh Young-Seok | Avec Song Sam-dong & Kim Kang-hee

Producteur : Noh Young-Seok | Compositeur : Noh Young-Seok | Scénariste : Noh Young-Seok

Scénario de Daytime Drinking

Hyeok-jin doit rejoindre ses amis dans une auberge à la campagne. Mais arrivé là-bas, il est seul, et ses amis ne viendront pas avant deux jours.

Critique de Daytime Drinking

Dans une région reculée, le temps d’un verre et même plusieurs, Hyeok-jin se retrouve seul et sans réel but.Arrivé sous l’influence de ses amis l’ayant poussé à les rejoindre pour un périple de quelques jours, ces derniers ne sont finalement pas venus, le genre de mauvaise blague qu’on a du mal à digérer.Cependant, maintenant qu’il est sur place, il va tout de même profiter de la journée pour faire le tour de la ville.Présenté comme un lieu plein d’entrain par ses amis, notamment avec un marché exceptionnel, celui-ci n’est que le reflet de sa population : peu nombreuse et dispersée.Mais suite à l’appel de son ami, celui-ci lui promet d’arriver le lendemain et décide d’aller passer la nuit chez l’une des connaissances de ce dernier.Malheureusement, celui-ci se trompe d’endroit et passe la nuit dans un établissement tout autre.

Il est vrai que lorsque l’on voit l’affiche de Daytime Drinking et le titre de ce dernier, on pourrait se dire qu’il s’agit d’une comédie légère et fatalement on adhère rapidement à cette idée.Mais en réalité, on est loin de ce constat.Le film est froid et noir, on est loin de la vision habituelle de l’alcool, ici, c’est une sorte de présentation d’un périple de la dégradation de l’homme alcoolisé, de la banalisation de celui-ci, à toute heure et à tout moment, l’alcool devient dans ce film, le moteur de la vie des gens, l’objet de leur contrôle mental, quasiment leur seule raison de vivre et d’avancer.Traité tel un Road Movie, il suit ainsi les tribulations de ce jeune homme dans cette ville paumée de campagne en se retrouvant finalement seul, livré à lui-même.C’est à force de s’ennuyer et d’attendre ses amis, qu’il commence à s’attirer des ennuis.Il fait la connaissance d’une jeune femme accompagnée de son compagnon de boisson et commençant à boire, le matin, en pleine journée, le soir, sur la plage, dans un bar ou dans l’appartement des déboires.Toutes raisons, bonnes ou mauvaises, est l’occasion de se servir un verre.Au fur et à mesure de ces verres, les situations à problèmes s’enchainent, la déchéance également, du vol de ses papiers et argent, à l’accueil chez un pervers, jusqu’à un curieux moment sur la glace, imbibé d’un alcool très fort.

Le scénario de Daytime Drinking tient la route et semble être construit. D’ailleurs, Daytime Drinking est réalisé, produit, composé, scénarisé par la même personne ce qui confère à celui-ci une certaine cohérence dans son ensemble pour un budget de 10.000$.Rappelons également que Daytime Drinking est le premier film de Noh Young-Seok et que pour un premier essai, le potentiel est bien présent.On pourrait évidemment s’ennuyer, pourtant je n’ai pas ressenti cette sensation, j’ai suivi l’aventure avec beaucoup d’attention sans jamais trouver le temps long.Finalement, lorsque l’on considère tout çà, Daytime Drinking est réussi, traite d’un sujet important, celui de l’alcool en pleine journée, de l’alcool banalisé, de l’alcool à tout va, nul doute que ce réalisateur sera suivit de près dans les années à venir.

Résumé
Date de la critique
Titre du film
Daytime Drinking de Noh Young-Seok
Note
31star1star1stargraygray