Gate of Flesh

Gate of Flesh Cover

Titre original : Nikutai no Mon
Titre Français : La Barrière de Chair
Réalisé par : Suzuki Seijun
Année : 1964
Pays : Japon
Genre : Drame/Erotique
Durée : 1h30

Interprété par

Kaisai Ikuko
Nogawa Yumiko
Shishido Jo
Matsuo Kayo

Scénariste : Tanaka Goro

Scénario : Dans le Tokyo d’après-guerre, un groupe de jeunes femmes se prostitue pour survivre. Leur règle: ne jamais avoir de sexe non tarifé. Celles qui désobéissent sont torturées par les autres filles du groupe. Leur rencontre avec Shintaro Ibuki(Jo Shishido), en fuite pour avoir tué un GI, va perturber la cohésion du groupe.

Critique

La Barrière de la chair est un film de Seijun Suzuki , grand maitre du cinéma japonais, dans lequel il explore l’univers des prostituées japonaises après l’arrivée des américains dans le pays.

Gate of Flesh Image 1

Le film se déroule dans un cadre glauque, des rues encombrées d’ordures, des pécheurs de tout bord et la présence massive de soldats américains.
Mais surtout la présence de prostituées « Post-2nd Guerre », personnages centraux du film.

Gate of Flesh Image 2

Ces prostituées vont devoir survivre dans ce système, faire face à leur propre besoin en omettant la sentimentalité des relations entreprisent pour ne laisser que le coté « chair » de la relation.
Elle sont tout à fait dans cette condition de relation purement physique pour survivre.
Les hommes viennent et repartent sans rien dire.

La règle d’or et que quiconque dévie de cette règle pour aimer un homme se verra corriger de façon très sévère par ses camarades de la profession.

Gate of Flesh Image 3

Gate of Flesh est un véritable film à sujet, film différent de la filmographie habituelle de Seijun Suzuki, un film où la limite entre le drame et le film d’exploitation est de plus en plus mince.

Ces règles établies entres les différentes prostituées semblent être étrangement liées au pratique des Yakuzas, entre les scènes de tatouages et la manière d’établir ce pacte entre prostituées.

Gate of Flesh Image 4

Le film dresse un tableau noir du Japon d’après-guerre : Les GI sont présents et n’hésite pas à faire valoir leur supériorité.
Un film plutôt noir relatant la vie de prostituées d’un univers sombre.
Un très bon film de Suzuki dans sa filmographie.

[youtube U2tm2fP1J94]

Résumé
Date de la critique
Titre du film
Gate of Flesh de Seijun Suzuki
Note
41star1star1star1stargray