Avec A1 Headline, on revient dans le cinéma de Hong-Kong, sous la direction de Gordon Chan ! De quoi parle A1 Headline ? Est-il un bon film ? Voici ma critique !

Scénario de A1 Headline

Mort mystérieuse d’un journaliste. Son ex-petite amie, journaliste de mode flinguée d’un jeune photographe et de deux collecteurs de dettes mène l’enquête. Non sans danger.

Critique de A1 Headline

Faire une critique de A1 Headline sans dévoiler le scénario est difficile, car le film est entièrement basé dessus, même si le jeu d’acteur mérite également sa place. Réalisé par Gordon Chan, entre son film Cat & Mouse en 2003 et Mr 3 Minutes en 2006, A1 Headline parle du journalisme, de l’art et la manière de faire les gros titres, tout comme les défaire, de masquer la vérité autant que la dévoiler.

On débute tout de suite A1 Headline, par la ballade d’un policier, la tête haute, qui va très rapidement prendre fuite à la vue de deux hommes à l’air dangereux, qui finalement réussiront à le coincer, et on apprend que ces deux hommes sont en réalité, des collecteurs de dettes. Les deux hommes sont interprétés par l’impayable Anthony Wong avec ses lunettes rondes et noires, et par Eric Kot.

Par contre, tout de suite après, la moutarde redescend, et on est plongé dans un polar qui se déroule à la vitesse d’un escargot, une affaire d’accident qui pourrait être déguisé en meurtre, et qui mènera vers une affaire encore plus importante que je ne dévoilerai pas.

Pourtant, au début du film, on à l’impression qu’on va avoir affaire à un bon thriller avec une pointe de polar, de bons acteurs, avec en plus la présence de Tony Leung Ka-fai, pourtant A1 Headline est un vrai piège pour le spectateur, car avec un casting comme celui présenté, on pouvait s’attendre à mieux. La mise en scène est assez sobre pour laisser place au scénario. Pourtant, le problème est bien là.

Le scénario est véritablement anti-commercial, avec un rythme très lent, des personnages ambigus et des relations qui sont loin d’être claires. Une tentative d’originalité qui n’est pas pour déplaire, mais le film s’ « auto-pourri » lui-même par son concept.

Malgré une nomination, j’ai du mal à comprendre pourquoi le film est apprécié. Je dois avouer que je me suis même endormi avant la fin du film, à cause de son rythme tellement lent, qu’il en devient difficile de rester éveillé. A1 Headline, c’est un film à part, qui doit sûrement avoir un sens, vu le casting qui s’est plongé dans le film.

Je ne pense pas que Tony Leung Ka-Fai ou Anthony Wong ont choisi ce film de force. Il doit y avoir sûrement quelque chose de plus intéressant que la couche superficielle que j’ai pu apercevoir. Est-ce dû à la fatigue ou le film était-il vraiment ennuyeux ? C’est sans doute à vous-même de tenter l’expérience, moi je n’ai pas réussi.

En conclusion, A1 Headline est un film à part, qui reste attrayant pour son casting et la description de son scénario, mais qui est tellement anti-formaté, qu’il devient difficile d’accès ou plutôt difficile à apprécier.

Informations sur A1 Headline

2004 | Policier | HK | Un film de Gordon Chan | Avec Edison Chen, Angelica Lee, Anthony Wong, Eric Kot, Gordon Lam et Tony Leung Ka-Fai

a1 headline cover
a1 headline - 1
a1 headline - 2
a1 headline - 3
a1 headline - 4
Résumé
Date de la critique
Titre du film
A1 Headline de Gordon Chan
Note
21star1stargraygraygray